La bourse ferme dans 51 min
  • CAC 40

    6 363,76
    +75,43 (+1,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 998,50
    +46,05 (+1,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 246,68
    +225,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    +0,0053 (+0,44 %)
     
  • Gold future

    1 837,00
    +13,00 (+0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    41 698,77
    -128,47 (-0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 410,50
    +51,94 (+3,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,07
    +1,25 (+1,96 %)
     
  • DAX

    15 355,03
    +155,35 (+1,02 %)
     
  • FTSE 100

    7 031,22
    +67,89 (+0,97 %)
     
  • Nasdaq

    13 348,27
    +223,28 (+1,70 %)
     
  • S&P 500

    4 154,62
    +42,12 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4086
    +0,0034 (+0,25 %)
     

Présidentielle 2022: pourquoi l'Elysée lance une newsletter très "positive attitude"

·2 min de lecture

A un an de la présidentielle, l'Elysée lance une missive pour relayer les "bonnes nouvelles" et mettre en valeur son bilan.

C’est une initiative conçue comme un remède à la morosité ambiante. Pour accompagner le déconfinement et tenter de reprendre la main face aux critiques, l’Elysée lance sa propre newsletter . Baptisée "Cocorico", cette missive aura pour mission de relayer chaque mois les "bonnes nouvelles" sur le territoire hexagonal: initiatives locales, portraits "inspirants", petites solidarités… Une communication très "positive attitude" et un peu fleur bleue, qui fait la part belle aux "héros du quotidien": collégiens qui jouent les fables de La Fontaine pour des retraités en Ehpad dans le Nord, plateforme de solidarité créée par des jeunes Antillais après l’éruption du Volcan La Soufrière… Cette ode à l’optimisme "à la française" n’est pas sans servir de faire-valoir au gouvernement avec un accent mis sur les dernières réformes de l’exécutif: , prolongation de la trêve hivernale, augmentation du plafond de déduction des dons…

Logique publicitaire

"L’Elysée a basculé dans une logique publicitaire, éreinte l’enseignant à Sciences Po Philippe Moreau-Chevrolet. Et tout est bon pour se dissocier de la crise sanitaire dont le bilan est objectivement négatif pour le gouvernement." Alors que l’exécutif a considérablement rajeuni sa communication ces dernières semaines, en faisant appel aux youtubeurs McFly et Carlito ou en accédant , cette reprise en main apparaît en décalage avec la gravité de la situation que traverse le pays selon le spécialiste en communication: "Emmanuel Macron communique comme si la crise n’existait pas, trop pressé d’annoncer les bonnes nouvelles et d’alléger les mesures sanitaires, dans une forme de déni à la limite du populisme anti-médical." Une initiative dont la portée sera limitée selon Moreau-Chevrolet: "Quel que soit le volontarisme de la présidence de la République, il sera difficile pour le chef de l’Etat de faire abstraction du bilan très lourd de la crise sanitaire".

"Il s’agit d’une transposition des techniques managériales à la politique", renchér[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi