La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 198,16
    -938,15 (-1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Présidentielle 2022: Marine Le Pen, statue indéboulonnable ?

·2 min de lecture

Les uns après les autres, les sondages confirment le scénario d'un second tour serré en 2022 entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Et l'idée s'est installée que ce duel - non désiré - est inéluctable.

Les uns après les autres, les sondages confirment le scénario d'un second tour serré en 2022 entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Et l'idée s'est installée que ce duel - non désiré - est inéluctable. Tous les sondeurs affirment que l'électorat d'extrême droite reste fidèle à sa cheffe.

En dépit du mauvais débat de 2017, des scores piteux aux élections municipales, du recentrage artificiel sur les sujets économiques, de son absence d'équipes… Cette adhésion à la leader d'extrême droite serait d'autant plus solide qu'elle est corrélée à la colère des Français, au rejet des élites. Deux indicateurs qui sont au plus haut. Marine Le Pen serait donc assurée de réaliser un score comparable à celui de 2017 - soit 21,3 % -, ce qui la qualifierait pour le second tour. Une victoire serait même à portée de main, le vote Emmanuel Macron, étant, lui, en train de s'effriter. Du coup, dans les sondages, le second tour est devenu plus important que le premier ! Et tout tourne autour du futur duel. C'est Jean-Luc Mélenchon qui déclare qu'il ne donnera pas de consigne de vote en cas de second tour Macron/Le Pen. Christophe Castaner qui affirme que, lui, dans une hypothèse Le Pen/Mélenchon, votera pour le leader des Insoumis…

On ne connaît pas encore le candidat de la gauche, ni son programme, mais on est déjà informé du pourcentage de sympathisants socialistes ou écologistes qui voteraient Le Pen au second tour. Et tout le jeu politique des autres candidats s'articule autour de cet axiome. Désireux de s'affirmer comme le champion capable d'éviter un match Macron/Le Pen, ils tapent tous sur le président, pas sur la candidate d'extrême droite. Mortifère.

L'influence de la vaccination

Certes, Marine Le Pen s'est statufiée, elle a su fédérer une population hostile à l'immigration, réussit à incarner une « autre politique », alors que les alternances successives n'ont pas répondu aux angoisses des populations délaissées, mais rien n'est joué.

Dans les sondages, à un an de l'élection, Va[...]

Lire la suite sur challenges.fr