La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 037,34
    -375,64 (-0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Présidentielle 2022: le coup d'arrêt de Zemmour, Macron tout puissant ?

·2 min de lecture

SONDAGE EXCLUSIF - En tête du premier tour, largement gagnant au second, Emmanuel Macron est en pole position dans toutes les couches de la population. Eric Zemmour, lui, régresse pour la première fois.

Est-ce sa première erreur de campagne? , Eric Zemmour a déchaîné les critiques de la classe politique et . Dans notre baromètre Harris Interactive, réalisé après la polémique, l'éditorialiste connaît un coup d'arrêt et voit les intentions de vote en sa faveur régresser au premier tour de l'élection présidentielle d'un point, à 17% ou 18% selon l'hypothèse retenue à droite. C'est la première fois depuis qu'il est testé dans nos colonnes que le polémiste voit son score reculer, . Une déconvenue à laquelle s'ajoute son piètre score de second tour: en recul d'un point, il est largement battu par Emmanuel Macron (59%-41%). Ce piétinement pourrait précipiter les choses. Alors qu'il n'a toujours pas fait acte de candidature à l'élection présidentielle, son entourage n'exclut pas qu'il puisse se déclarer avant la fin du mois de novembre. Une manière de parasiter l'annonce du candidat des Républicains, dont le Congrès se déroulera du 1er au 4 décembre, et de relancer sa campagne, après deux mois de déplacements dans toute la France.

A l'autre bout du champ politique, Emmanuel Macron peut se réjouir. A cinq mois de l’élection présidentielle, la base électorale du président de la République se distingue par sa très forte résilience. Testé, selon l’hypothèse retenue à droite, entre 23% et 24% des intentions de vote – – le chef de l’Etat fait figure d’inamovible. Quelle que soit la configuration des forces en présence, le locataire de l’Elysée est systématiquement qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle, où il défait l’ensemble de ses adversaires (avec un score allant, pour le plus large, de 64%-36% contre Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, à 54 %-46 %, le plus serré, contre le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand). "Tout se passe comme si rien n’avait de prise sur lui. Quoi qu’il fasse, son score n’évolue pas ou très marginalement. Les Français lui reconnaissent de faire le boulot sans pour autant lui vouer une admiration absolue[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles