La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 639,27
    -2 898,36 (-8,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Présidentielle 2022: Charles Millon, ancien ministre de Jacques Chirac, rallie Éric Zemmour

·1 min de lecture
Charles Millon à la Convention de la droite à Paris, le 28 septembre 2019 - SAMEER AL-DOUMY / AFP
Charles Millon à la Convention de la droite à Paris, le 28 septembre 2019 - SAMEER AL-DOUMY / AFP

876450610001_6284695885001

Alors que les soutiens politiques de poids peinent à affluer autour d'Éric Zemmour, Charles Millon rallie le candidat d'extrême droite à la présidentielle, selon nos informations. L'homme, âgé de 76 ans, a participé ce mercredi au comité politique autour d'Éric Zemmour.

"Il était présent", a confirmé sur BFMTV ce mercredi après-midi Benjamin Cauchy, conseiller en communication et ancien gilet jaune devenu soutien d'Éric Zemmour.

Ancien président de la région Rhône-Alpes

Ancien ministre de la Défense de Jacques Chirac entre 1995 et 1997, président de la région Rhône-Alpes entre 1988 et 1999, Charles Millon avait été très critiqué au sein de sa famille politique pour avoir accepté les voix du Front national afin d'être réélu à la tête de l'exécutif régional en 1998. Il était devenu le symbole de la passerelle entre la droite et l'extrême droite.

Le président Chirac, ainsi que Philippe Séguin et Nicolas Sarkozy, qui dirigeaient le RPR, s’étaient mobilisés pour préserver cette digue et l’éloigner du pouvoir. Cette crise politique avait participé à l’éclatement de l’UDF.

En 2017, Charles Millon avait soutenu François Fillon.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles