La bourse ferme dans 1 h 45 min
  • CAC 40

    7 007,04
    +169,08 (+2,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 171,86
    +93,60 (+2,30 %)
     
  • Dow Jones

    34 524,45
    +226,72 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,1293
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 833,80
    -18,70 (-1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    33 885,13
    +1 001,92 (+3,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    880,61
    +24,80 (+2,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,39
    +0,79 (+0,92 %)
     
  • DAX

    15 480,47
    +356,60 (+2,36 %)
     
  • FTSE 100

    7 505,22
    +133,76 (+1,81 %)
     
  • Nasdaq

    13 767,11
    +227,81 (+1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 407,39
    +50,94 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3500
    -0,0006 (-0,04 %)
     

Présidentielle 2022: les candidats, marchands d'illusions

·2 min de lecture

EDITO - Entre espoir et promesses politiques, les candidats à la présidentielle 2022 ne reculent devant rien pour tenter de succéder à Emmanuel Macron dans quelques mois.

Avec le temps de , vient le temps des projets, de l'espoir, des promesses. Mais aussi des illusions, de la démagogie, des mensonges. Pendant les quelques mois de campagne qui nous séparent du scrutin, nous allons vivre dans une bulle, où tout sera possible. Hors du temps, hors des contraintes, hors des réalités du monde. Les candidats vont faire table rase du passé et promettre un monde idéal, plus juste, plus sûr, plus prospère… Sans immigration, sans violence, sans injustice, sans pauvreté, sans menace islamique… Ils ont déjà commencé, à l'occasion des vœux du nouvel an.

"2022 sera ce que vous déciderez d'en faire", a lancé Nicolas Dupont-Aignan. Dans la même veine, Marine Le Pen a assuré: "L'avenir est ce que nous en faisons." Valérie Pécresse s'est également voulue volontariste: "Je veux construire une nouvelle ère d'espoir et de liberté qui succédera aux années Covid." Eric Zemmour a déclaré: "Adieu la faiblesse, la démission et la soumission." Anne Hidalgo a proposé aux Français de suivre avec elle "le chemin du salut". Yannick Jadot a promis santé, justice, démocratie, défense du climat… Quant à Arnaud Montebourg, il a affirmé, à l'image de Fabien Roussel, que cette élection était "l'occasion de reprendre en main notre destin".

A chaque scrutin, les candidats tentent de susciter l'espoir, faisant souvent fi du réel. Oubliant qu'ils seront les dépositaires d'un système, pour le meilleur et pour le pire. Oubliant que la France ne dicte pas sa loi au monde. La seule chose qui compte pour eux, c'est de gagner, de faire triompher leurs convictions. Et pour triompher, ils sont obligés de faire croire au peuple qu'ils ont la solution magique à tout.

Une bonne stratégie politique?

Les Français sont-ils encore dupes? Croient-ils encore à l'homme providentiel? A chaque élection, nombre de promesses rejoignent le cimetière des illusions perdues, et le taux de participation baisse. A chaque échéance, les électeurs s'appliquent surtout à chasser celui qui les a dupés et l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles