Marchés français ouverture 7 h 39 min
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 772,72
    +317,12 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1280
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • BTC-EUR

    44 782,53
    -311,32 (-0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 308,39
    -12,89 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     

Présidentielle 2022: à gauche, Yannick Jadot prend le dessus sur Anne Hidalgo

·2 min de lecture

SONDAGE EXCLUSIF - En hausse, l’eurodéputé écologiste distance la maire de Paris et se rapproche de Jean-Luc Mélenchon. A gauche, la bataille du vote utile commence.

C'est une amorce de dynamique. Dans notre sondage Harris Interactive, le candidat des écologistes Yannick Jadot réalise une petite percée à 8%, voire 9%, des intentions de vote, selon le candidat de droite testé. Un score que l’eurodéputé EELV n’avait jamais atteint dans notre baromètre, commencé en mai dernier. Ce fourmillement s’explique par sa plus forte notoriété: "Il commence à être un peu plus identifié et bénéficie d’une petite dynamique issue de sa victoire à la primaire", indique Jean-Daniel Lévy, directeur général délégué d’Harris Interactive.

Surtout, le leader écologiste profite de l’effondrement de la candidature Hidalgo. , la maire de Paris ne parvient pas à enrayer sa chute dans les sondages. Encore créditée de 8% des intentions de vote début septembre, elle tombe à 4% dans notre enquête cette semaine, voyant son score divisé par deux en un mois et demi. Avec elle, le PS entre dans une zone de turbulences, passant sous la barre fatidique des 5%, qui ouvre la voie au remboursement d’une partie des frais de campagne. .

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le camp écologiste voit également Jean-Luc Mélenchon régresser d’un point, à 10% des intentions de vote. Le leader des Insoumis, qui fait la course en tête à gauche depuis des mois, n’est plus qu’à quelques encablures de Yannick Jadot, qui peut espérer voir les courbes se croiser dans les prochaines semaines.

En attendant, la tension monte entre les écuries des deux candidats. Le 17 octobre, l’ancien sénateur socialiste a visé sans le nommer le candidat écologiste lors de sa convention de Reims en estimant que . Une manière de cibler le positionnement centriste de son concurrent. "Nous lui laissons l’invective et la brutalisation du débat public", réplique le directeur de campagne de Yannick Jadot, Mounir Satouri. Dans le détail, leurs électorats apparaissent de nature différente: quand le vote Mélenchon est quasiment exclusivement mélenchoniste (54% de ses électeurs de 2017), Jadot prend 37% d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles