Publicité
La bourse ferme dans 1 h 45 min
  • CAC 40

    8 077,61
    -24,72 (-0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 012,96
    -24,64 (-0,49 %)
     
  • Dow Jones

    39 151,06
    +85,80 (+0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    +0,0033 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    2 345,90
    +8,70 (+0,37 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 064,86
    -1 236,50 (-1,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 419,26
    -48,84 (-3,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,27
    +0,40 (+0,52 %)
     
  • DAX

    18 605,80
    -85,52 (-0,46 %)
     
  • FTSE 100

    8 309,03
    -30,20 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    16 813,66
    +77,63 (+0,46 %)
     
  • S&P 500

    5 288,26
    +20,42 (+0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2725
    +0,0027 (+0,22 %)
     

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky accuse Vladimir Poutine d'avoir "tué" Evguéni Prigojine

Louise DELMOTTE / AFP

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé vendredi son homologue russe Vladimir Poutine d'avoir "tué" le patron du groupe paramilitaire russe Wagner Evguéni Prigojine, mort dans un crash d'avion en août.

Les hommes de Wagner ont été en première ligne de combats dans l'est de l'Ukraine et notamment de la bataille pour la ville de Bakhmout, capturée par les Russes en mai après près d'un an de combats acharnés.

"Il a tué Prigojine, du moins ce sont des informations que nous avons tous, nous n'en avons pas d'autres", a déclaré Volodymyr Zelensky lors d'une conférence à Kiev.

Devenu un ennemi du président russe après une mutinerie, Volodymyr Prigojine et ses lieutenants ont été tués dans le crash de son jet privé entre Moscou et Saint-Pétersbourg fin août.

"Mensonge absolu" et "spéculations"

Une semaine après sa mort, le Kremlin a assuré que les enquêteurs examinaient toutes les pistes, y compris celle du "crime prémédité" pour expliquer cet incident.

PUBLICITÉ

Quelque jours plus tôt, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait qualifié de "mensonge absolu" et de "spéculations" les insinuations, notamment occidentales, selon lesquelles le Kremlin avait pu ordonner l'élimination de Prigojine.

Vladimir Poutine considérait Evguéni Prigojine comme un traître depuis la rébellion armée de Wagner les 23 et 24 juin dernier. Au lendemain de sa mort, il a évoqué un homme "talentueux" qui avait toutefois commis de "graves erreurs dans sa vie".

Article original publié sur BFMTV.com