La bourse est fermée

Le président de la Métropole de Lille accusé de dépenser l'argent public à des fins personnelles

Le site Mediacités livre les résultats d'une enquête selon laquelle Damien Castelain aurait utilisé l'argent des contribuables lillois pour financer des dépenses non liées à l'exercice de ses fonctions.

Confusion des genres ou véritable abus de l'argent public ? Damien Castelain est l'objet de plusieurs accusations, depuis quelques jours, lancées par le site Mediacités. Selon une de leurs enquêtes, le président de la Métropole de Lille (MEL) "prend quelques libertés avec l'argent du contribuable". Ainsi, l'homme politique aurait à son actif plus de 11.000 euros de dépenses litigieuses entre janvier 2017 et mai 2018.

Des parfums ciglés Hermès, des cartes cadeaux dans de grandes parfumeries, des magasins d'électroménager ou encore des chocolatiers, mais aussi des prestations dans certains spa cotés... Au total, ce type d'achats représente quelque 1.500 euros, explique Mediacités. Mais ce n'est pas tout : de nombreux dîners, souvent pour deux personnes, pris après 20 heures se retrouvent en notes de frais pour un montant global de plus de 2.000 euros.

⋙ Lire aussi Métropole de Lille : une faille permet de récupérer les données des utilisateurs de l’appli de transports

En se penchant sur les factures de Damien Castelain, le site s'interroge sur les 1.572 euros dépensés pour quatre nuits à Paris, dans des hôtels de luxe, et lors de différents week-ends. Des dépenses parisiennes qui comprennent également un séjour à la très luxueuse piscine Molitor, et plus de 2.500 euros dépensés au magasin le Printemps en chemises et autres chaussettes.

Une régie d'avances personnelle

Des dépenses qui selon Mediacités n'ont rien à avoir avec les fonctions de président de la MEL de Damien Castelain et qui pourtant semblent être payées par les contribuables.(...) Cliquez ici pour voir la suite