Publicité
Marchés français ouverture 7 h 41 min
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 616,08
    -169,53 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 527,90
    +39,36 (+2,64 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

Le président de la COP28 exhorte les gouvernements à « penser plus grand, à agir plus audacieusement » sur les plans climatiques nationaux qui sont alignés sur le consensus des Émirats arabes unis lors du Dialogue de Petersberg sur le climat

BERLIN, 26 avril 2024 /PRNewswire/ -- S'exprimant dans le cadre du segment de haut niveau du Dialogue annuel sur le climat de Petersberg, en présence du chancelier Olaf Scholz, du président Ilham Aliyev d'Azerbaïdjan et d'un certain nombre de ministres du climat et des affaires étrangères, Le président de la COP28, le Dr Sultan Al Jaber, a exhorté les gouvernements à « penser plus grand, plus audacieux » sur les plans nationaux de lutte contre les changements climatiques.

Le président de la COP28 a souligné comment le consensus des Émirats arabes unis est apparu comme le point de référence déterminant de l'ambition climatique mondiale et du développement durable depuis sa création à Dubaï l'année dernière.

« Le Consensus des Émirats arabes unis représente une étape historique dans la diplomatie climatique, précisément parce qu'il a réalisé des percées intersectorielles dans l'ensemble du programme climatique », a déclaré le Dr Al Jaber. « Ensemble, nous avons tracé une voie claire pour la transition énergétique, soutenue par la science, et axée sur l'étoile du Nord de 1,5. »

Le Dr Al Jaber a poursuivi : « Nous avons fixé les premiers objectifs mondiaux en matière d'énergie renouvelable. Nous avons réalisé des premières pour la nature, en fixant un délai de 2030 pour mettre fin à la déforestation. Nous avons fait des percées dans le domaine de la finance, en mettant fin à une impasse de 30 ans sur les pertes et les dommages, et en commençant à remplir un fonds qui est essentiel pour la justice climatique. Pour la première fois, nous avons également inclus des secteurs sous-reconnus comme l'alimentation et la santé dans le programme du CDP. Et nous avons fait tout cela dans un contexte de tensions géopolitiques, prouvant que le multilatéralisme fonctionne toujours et que l'unité peut surmonter la polarisation. En bref, nous avons envoyé un message d'espoir, d'optimisme et d'inclusion qui ne pourrait être plus important aujourd'hui. »

PUBLICITÉ

La Troïka des présidences de la COP - l'initiative révolutionnaire vise à améliorer la continuité entre la COP 28, la COP29 et la COP30 et à stimuler la mise en œuvre du consensus des Émirats arabes unis - pousse les gouvernements à être « plus ambitieux » dans leur prochain cycle de contributions déterminées au niveau national (CDN), a déclaré le Dr Al Jaber. Les gouvernements devraient établir des plans de réduction des émissions à l'échelle de l'économie et également produire des plans d'adaptation nationaux « bien financés » pour protéger la nature et transformer les systèmes alimentaires, a-t-il déclaré.

« Mon message aux gouvernements est simple : pensez plus grand, agissez plus audacieusement », a déclaré le Dr Al Jaber aux délégués. « Envoyez tôt un message clair avec votre prochain CDN qui place l'infrastructure verte au cœur de vos plans de développement. »

Le président de la COP28 a également plaidé en faveur de « politiques intelligentes qui poussent les industries à se renforcer et encouragent le secteur privé à investir », a ajouté « Nous parlons d'une transformation systémique qui représente la plus grande opportunité de développement socio-économique depuis la première révolution industrielle. En termes simples, le monde sera meilleur après cette transformation. Mais cela ne se produira pas sans des investissements importants et un niveau plus élevé dans le financement climatique. »

Le Dr Al Jaber a mis en évidence quatre priorités d'investissement clés : l'infrastructure, la technologie, les personnes et le Sud mondial. En ce qui concerne les infrastructures, le monde doit investir au moins 6 billions de dollars américains pour atteindre l'objectif de 11 térawatts de capacité d'énergie renouvelable pour 2030, a déclaré M. Al Jaber, avec un « niveau d'investissement similaire » dans des réseaux énergétiques dépassés ou inexistants, en particulier dans les pays en développement.

L'intelligence artificielle « peut être un joueur » en multipliant les efficiences et en aidant à résoudre les défis d'intermittence posés par les énergies renouvelables, a déclaré le président, ajoutant qu'elle pourrait également réduire la consommation d'eau. « Plus vite nous appliquons l'IA dans les secteurs à forte intensité d'énergie et d'eau, plus vite ses avantages peuvent être mis à l'échelle », a-t-il déclaré.

Tous les pays devraient également investir dans leur population, en développant de nouvelles compétences pour la nouvelle économie verte, tandis que M. Al Jaber a réitéré la nécessité d'accroître les investissements dans le Sud. « À l'heure actuelle, plus de 120 pays en développement attirent moins de 15 % des investissements mondiaux dans les technologies propres », a-t-il déclaré. « Les banques multilatérales de développement doivent rendre le financement plus accessible et plus abordable. »

Le Dr Al Jaber a déclaré que la transition énergétique prendrait du temps et « se produira à différents rythmes à différents endroits et nous ne pourrons pas débrancher le système énergétique actuel tant que le nouveau ne sera pas construit. » Il doit également être juste, équitable et responsable, conformément aux objectifs fixés dans le Consensus des Émirats arabes unis.

Au cours du Dialogue sur le climat, la Troïka présidant la COP a également accueilli un Majlis, une forme de réunion enracinée dans les traditions émiriennes de longue date, pour discuter de la transition énergétique.

 

 

Cision
Cision

View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/le-president-de-la-cop28-exhorte-les-gouvernements-a--penser-plus-grand-a-agir-plus-audacieusement--sur-les-plans-climatiques-nationaux-qui-sont-alignes-sur-le-consensus-des-emirats-arabes-unis-lors-du-dialogue-de-petersberg-su-302128908.html