La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 161,06
    -2 800,11 (-7,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

PRÉPAS 2021: pourquoi les oraux ne vont pas disparaître

·2 min de lecture

Mise en sourdine l’an dernier, cette épreuve a durement manqué aux écoles. Sélection qualitative et interactive, outil de diversité: l’entretien individuel jouera à l’avenir un rôle toujours plus important.

Cette année, toutes les écoles feront passer des oraux. Toutes, sauf les sept établissements du réseau ScPo. "Nos trois épreuves écrites permettent de mieux prendre en compte la diversité des compétences que nous cherchons à évaluer, indique Olivier Brossard, directeur de Sciences-Po Toulouse, président du réseau ScPo. Et elles sont anonymes, contrairement à l’oral." Un point de vue isolé: "Pour nous, l’oral est primordial, au même titre que les épreuves écrites", confirme Léon Laulusa, directeur général adjoint chargé des affaires académiques et internationales de l’ESCP.

A découvrir

Une position partagée par Polytechnique, seule école d’ingénieurs à avoir maintenu ses oraux en 2020: "Ils sont indispensables pour vérifier des qualités qui ne sont pas testables à l’écrit, abonde Yves Laszlo, son directeur de l’enseignement et de la recherche. 30% des candidats qui ont intégré Polytechnique ne seraient pas rentrés sans les oraux." Car il n’existe pas un, mais des oraux: épreuves par discipline, entretiens de motivation ou de personnalité ou encore le triptyque propre à HEC, qui attribue successivement trois rôles différents à l’étudiant. "Dans les écoles de commerce, insiste Jean-Christophe Hauguel, président du Sigem et directeur général de l’ISC Paris, ce n’est plus un contrôle de connaissances, comme il y a encore dix ans. Il s’agit plutôt de repérer le potentiel de l’élève."

Montrer ses soft skills

Après l’écrit, socle pour l’admissibilité, les oraux évaluent des éléments complémentaires, comme l’aisance et la clarté linguistiques, le registre du vocabulaire ou la spontanéité. L’individu prime. Comme l’affirme Alice Guilhon, directrice générale de Skema, "l’oral est une chance supplémentaire. Il nous permet de juger d’éléments très qualitatifs: communication, savoir-être et savoir- vivre, projection dans l’avenir… C’est fondamental." C’est le moment de montrer ses soft skills, comme l’explique Marie-Noëlle Koebel, directrice des études des programmes grande écol[...]

Lire la suite sur challenges.fr

PRÉPAS 2021: Pourquoi les prépas font leur retour en forcePRÉPAS 2021: une porte d'entrée aux ENSPRÉPAS 2021: les prépas face aux défis de la rentrée 2021PRÉPAS 2021 -Les pistes pour organiser le prochain concoursPRÉPAS 2021: Les leçons d'une année folle