La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0433
    -0,0050 (-0,48 %)
     
  • Gold future

    1 807,70
    +0,40 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    18 678,38
    +335,05 (+1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,52
    +0,38 (+0,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,36
    +2,60 (+2,46 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2098
    -0,0077 (-0,63 %)
     

"Préjudice moral" : Google condamné à payer une amende colossale à un particulier

La somme est énorme : Google a été condamné au Mexique à payer près de 245 millions de dollars pour "préjudice moral" envers un particulier, a indiqué vendredi le géant américain des moteurs de recherche en annonçant son intention de faire appel. Google a été condamné le 13 juin à verser cinq milliards de pesos en faveur de l'avocat Ulrich Richter Morales, son épouse et leur société commune, a indiqué la firme américaine dans une brève déclaration à l'AFP. Google est accusé "d'avoir supposément toléré et permis la diffusion d'un blog" portant atteinte à la réputation de l'avocat.

"De nouveau nous regrettons la condamnation en appel" d'un tribunal civil de Mexico "que nous considérons arbitraire, excessive et sans fondement", ajoute Google, qui assure qu'il "se défendra jusqu'en dernier recours car cet arrêt porte atteinte à la liberté d'expression et à d'autres principes fondamentaux". L'affaire pourrait désormais remonter jusqu'à la Cour suprême. Le plaignant accuse Google d'avoir permis la diffusion d'un blog l'impliquant dans des délits présumés de blanchiment d'argent, trafic d'influence et falsification de documents. "Je suis sans voix.

Merci", a commenté ce vendredi sur Twitter l'avocat, auteur de plusieurs livres sur la citoyenneté dont l'un s'intitule : "Citoyen numérique. Fake news et post-vérité à l'ère d'internet". Morales Richter affirme avoir demandé depuis 2015 le retrait du blog à Google. Il a ensuite porté plainte pour "préjudice moral" et avait déjà gagné en première (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Heex Technologies donne un coup d’accélérateur à la voiture autonome
Apple : un premier syndicat va voir le jour aux Etats-Unis
Neoen, Teleperformance, Eiffage : 3 actions en Bourse à potentiel selon Cholet Dupont AM
SpaceX licencie des salariés ayant préparé une lettre critiquant Elon Musk
Découvrez avec quelle compagnie il sera bientôt possible de payer ses billets d'avion en cryptomonnaies

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles