Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 294,56
    -376,48 (-0,95 %)
     
  • Nasdaq

    16 884,52
    +82,98 (+0,49 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0821
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 678,68
    -2 253,62 (-3,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 474,15
    -28,51 (-1,90 %)
     
  • S&P 500

    5 305,84
    -1,17 (-0,02 %)
     

Des préfets dénoncent les pratiques de restaurants insalubres sur les réseaux sociaux

Robert Deyrail/Getty Images

Ils débarquent sans prévenir. Vêtus d'une blouse blanche et charlotte sur la tête, les inspecteurs de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) traquent les infractions sanitaires dans les restaurants. Et en ce moment, ils ont du pain sur la planche. En vue des Jeux olympiques de Paris, le gouvernement a en effet annoncé 100 000 contrôles sur la qualité des restaurants cette année.

Respect des températures réglementaires, traçabilité des denrées alimentaires, conformité des locaux aux normes sanitaires… Les inspecteurs examinent à la loupe les établissements afin d’écarter tout danger pour la santé des consommateurs. En cas de manquements, les agents peuvent prendre des mesures d’urgence, comme la fermeture du restaurant. Et l’action des inspecteurs de la DDPP est aujourd’hui relayée sur les réseaux sociaux par certains préfets, qui n’hésitent pas à dévoiler le nom d’établissements en infraction, rapporte TF1, mercredi 24 avril.

«Nous avons vu qu'un certain nombre de ces contrevenants ne respectaient pas cette obligation de fermeture et évoquaient d'autres raisons imaginaires comme "fermeture pour cause de travaux". Et donc c'était une nouvelle tromperie du consommateur», explique à nos confrères Hervé Jonathan, préfet d'Eure-et-Loir. Cette méthode est également pratiquée par le préfet du Val-d'Oise et celui de l'Hérault.

Toutefois, cette communication interpelle certains habitants. «Quand on voit les photos, on se dit : "Ah, j'ai mangé là hier, pas sûr (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Scandale en Espagne : la Fédération espagnole de foot mise sous tutelle
Pratiques anticoncurrentielles : pourquoi Apple a rejeté la nouvelle version de l'application iOS de Spotify
PSG-Dortmund : les prix des billets à la revente explosent
Roland-Garros : voici combien vont toucher les joueurs et joueuses de tennis
Tables étoilées : le nouveau bon filon des investisseurs financiers