La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 641,38
    +714,02 (+1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Le préfet de l'Hérault favorable à l'expulsion des fauteurs de troubles dans les logements sociaux

·1 min de lecture

Le préfet de l'Hérault veut en finir avec la délinquance. Comme le rapportent nos confrères de Midi Libre, Hugues Moutouh a décidé de taper du poing sur la table dans son département face aux fauteurs de trouble, alors que selon lui, les actes de délinquance et les nuisances détériorent "les règles élémentaires du vivre ensemble". Et pour cela, il veut mettre en œuvre une mesure, déjà vue ailleurs en France : expulser ceux qui gênent le bon vivre en société.

Pour ce faire, il a envoyé un courrier aux présidents d'intercommunalités et aux différents bailleurs sociaux. Selon le document que s'est procuré Midi Libre, les "nuisances de voisinage, incivilités et actes de délinquance répétés viennent entacher quotidiennement (…) les règles les plus élémentaires du vivre ensemble" et cela nuit fortement au "droit fondamental de chaque résident à une vie paisible". Sa demande est simple : à chaque constatation d'un "manquement des locataires à leur obligation de jouissance paisible", il demande une saisine de la justice pour "obtenir une résiliation judiciaire du bail".

>> A lire aussi - Expulsions locatives : 30.000 locataires seraient menacés cette année

Le 23 septembre dernier, comme Capital le rapportait, un bailleur avait déposé des requêtes devant la justice afin d'obtenir l'expulsion de trois familles à cause des incivilités de leurs enfants. Il dénonçait des troubles causés depuis de nombreuses années, et en particulier des dégradations. Plus tôt dans le mois, une mère niçoise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : propriétaires, que faire face au couac des diagnostics énergétiques ?
Immobilier : comment la crise rebat les cartes, selon Orpi
Crédit immobilier : comment convaincre des banques forcées d'être plus sélectives
Immobilier : vos plus-values de vente bientôt exonérées si vous créez ou reprenez une entreprise ?
Ralentissement des ventes de l'immobilier en France suite à une hausse des prix

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles