La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 899,48
    +1 703,61 (+5,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Préférez les actions de l’UE à celles des Etats-Unis : le conseil Bourse du jour

·1 min de lecture

Depuis le creux majeur de 2009, la Bourse américaine a explosé, tenant la dragée haute aux places financières du Vieux continent. Pour autant, alors que Wall Street a connu un cycle de hausse des cours de 12 ans, bien plus favorable que les autres Bourses de la planète, mieux vaut préférer désormais les actions européennes ! “Contrairement aux Etats-Unis, où le pic de croissance est derrière nous, en Europe, la dynamique est plus porteuse. Sensible au cycle mondial, le Vieux continent va bénéficier d’un décalage conjoncturel en sa faveur”, souligne Michaël Nizard, CIO (directeur des investissements) multi-actifs chez Edmond de Rothschild.

Dans le match Etats-Unis - UE, plusieurs éléments plaident en notre faveur. Alors que la Fed “bascule peu à peu dans une logique de tapering (c’est-à-dire une politique monétaire moins accommodante, NDLR), la BCE devrait être plus prudente”, selon Michaël Nizard. Le PER (capitalisation boursière rapportée aux profits estimés des sociétés cotées, jauge traditionnelle de leur cherté) à 12 mois n’est que de 16,3 pour les Bourses de l’UE, contre 21,9 pour Wall Street. Et ce, pour des rythmes similaires de croissance attendue des profits pour 2022 : 11% de hausse estimée pour les BPA (bénéfices par action) aux Etats-Unis, contre 10% dans l’UE.

>> A lire aussi - L’inflation flambe et ce n’est pas fini, un krach guette la Bourse !

“En Europe, alors que les profits avaient attendu de longues années avant de reprendre durablement le chemin de la hausse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grâce à Eodev, les bateaux se convertissent à l'hydrogène
Le CAC 40 chahuté, la croissance en question : le conseil Bourse du jour
Face à la Turquie, la Grèce reçoit des Rafale de Dassault Aviation
Afrique : le vaccin Pfizer BioNTech bientôt produit en Afrique du Sud pour fournir le continent
Pegasus : Reporters sans frontières réclame à Israël un moratoire sur les ventes du logiciel

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles