Pré-ouverture Wall Street : tentative en hausse, après la purge

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
PPL33,420,21
AAPL519,01+1,05
^REURUSD1 693,93-16,34
WFM.DU37,985-1,320

Wall Street tente de remonter avant bourse ce jeudi, après la chute de la veille consécutive aux élections américaines et à de tristes prévisions économiques relatives à l'Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) . Les statistiques du jour sont positives outre-Atlantique, puisque le déficit commercial a été réduit et que les inscriptions au chômage ont décliné. Toutefois, le rapport hebdomadaire gouvernemental concernant l'emploi est difficilement lisible, du fait de l'impact de l'ouragan Sandy. Les publications trimestrielles se poursuivent aux USA, avec notamment Qualcomm (Xetra: 883121 - actualité) , Prudential Financial (NYSE: PHR - actualité) , Whole Foods, Kohl's, Duke, CBS (NYSE: CBS - actualité) , PPL (NYSE: PPL - actualité) , Wendy's... McDonald's surprend par ailleurs avec une première baisse des ventes mensuelles depuis 2003...

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 8.000 sur la semaine antérieure à 355.000. Un chiffre meilleur qu'attendu puisque le consensus Bloomberg tablait sur 370.000 nouvelles demandes.

La moyenne à quatre semaines atteint 370.500 pour la période terminant le 3 novembre. Un chiffre en légère hausse de 3.250 par rapport à la semaine précédente.

Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 27 octobre atteint 2,4%, en baisse de 0,1 point de pourcentage par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 3,127 millions, en repli de 135.000 par rapport à la semaine précédente.

D'après le Département américain au commerce ce jeudi, le déficit commercial des Etats-Unis pour le mois de septembre 2012 s'est établi à 41,5 Mds$, ce qui reste nettement moins lourd que le consensus (45 Mds$) et traduit une réduction par rapport au niveau d'août révisé à 43,8 Mds$ (contre 44,2 Mds$ précédemment estimé). Le déficit a donc décliné de 5%. Les exports ont augmenté de 3,1% à 187 Mds$, tandis que les imports ont progressé de 1,5% à 228,5 Mds$.

VALEURS DU JOUR

Qualcomm, le géant américain des "puces", vient de publier ses résultats du quatrième trimestre fiscal. Sur la période, la firme voit ses revenus bondir de 18% à 4,87 Mds$, contre 4,7 Mds$ de consensus. Le résultat opérationnel ressort à 1,24 Md$, stable sur un an. Le résultat net progresse de 20% à 1,27 Md$. Le bpa trimestriel est ainsi de 0,70$ contre 62 cents un an plus tôt. En non-GAAP, le bpa ressort à 0,89$, contre 0,82$ de consensus. Sur le T1 2013, le Groupe vise un bpa ajusté compris entre 1,08 et 1,16$ pour des revenus compris entre 5,6 et 6,1 Mds$.

Wendy's, la chaîne américaine de restauration rapide, a creusé ses pertes au 3ème trimestre fiscal clos fin septembre, à 26 M$ soit 7 cents par titre, contre 4 M$ et 1 cent par action un an plus tôt. Hors éléments, le bpa aurait représenté 3 cents, ce qui ressort inférieur au consensus des analystes de la place (5 cents). Les revenus ont quant à eux augmenté de 4% à 636 M$, mais manquent également le consensus. Le groupe se permet néanmoins de doubler son dividende trimestriel à 4 cents par titre.

Duke, le géant utilities américain, a publié ses comptes du 3ème trimestre, qui constituent les premiers depuis l'acquisition du groupe Progress Energy (NYSE: PGN - actualité) . Duke a réalisé un bénéfice net de 594 M$, 85 cents par titre, pour 6,72 Mds$ de chiffre d'affaires. Le groupe de Caroline du Nord aurait même dégagé un bpa de 1,47$ en dehors des coûts de fusion et d'autres éléments inhabituels. Le consensus était de 1,44$ de bpa ajusté et 6,8 Mds$ de facturations. Le groupe explique que les conditions climatiques clémentes ont limité la demande en électricité durant la période considérée.

PPL, producteur américain d'énergie, a annoncé ses résultats du troisième trimestre. Ses (Dusseldorf: 922017.DU - actualité) bénéfices sont de 355 M$ (0,61$ par action), contre 444 M$ (0,76$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,72$, contre 0,76$ un an plus tôt, et 0,68$ de consensus. Ses revenus se montent à 2,4 Mds$, contre 3,1 Mds sur la même période de l'exercice précédent, 2,79 Mds$ de consensus. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa entre 2,37 et 2,47$.

CBS, le réseau TV américain, a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Ses bénéfices sont de 391 M$ (0,60$ par action), contre 338 M$ (0,50$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,65$ (en hausse de 30%), contre 0,61$ de consensus. Ses revenus montent de 2% à 3,42 Mds$, contre 3,49 Mds$ de consensus.

Kohl's, le détaillant américain, a annoncé pour le 3ème trimestre fiscal un bénéfice en hausse de 2%, à 215 M$ soit 91 cents par titre, pour des ventes totalisant 4,5 Mds$. Le groupe du Wisconsin a donc réalisé un bpa légèrement supérieur au consensus, pour des recettes "en ligne". Le groupe table sur un bénéfice par action du 4ème trimestre allant de 2$ à 2,08$, contre un consensus quant à lui logé à 2,16$. Le bpa annuel est donc estimé entre 4,52 et 4,60$, contre 4,50 à 4,65$ auparavant.

Whole Foods Market (Dusseldorf: WFM.DU - actualité) , la chaîne américaine d'alimentation, a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre fiscal. Ses bénéfices sont ressortis à 112,7 M$ (0,60$ par action), contre 75,5 M$ (0,42$ par action) un an avant. Ses ventes grimpent de 24% à 2,91 Mds$, en ligne avec le consensus. A magasins comparables, ses ventes montent de 8,5%. Le groupe a par ailleurs revu à la hausse, de 43%, son dividende trimestriel, qui passe ainsi de 0,14 à 0,20$. Sur l'exercice 2013, Whole Foods Market vise un bpa entre 2,83 et 2,87$, contre 2,52$ sur 2012.

Prudential Financial, le géant de l'assurance-vie basé à Newark, dans le New Jersey, a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Le groupe a affiché une perte de 661 M$ (1,41$ par action), contre un bénéfice de 1,56 Md$ (3,18$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,53$, contre 0,84$ un an avant, et 1,68$ de consensus. Les revenus ont grimpé de 36% à 13,25 Mds$.

Apple (NasdaqGS: AAPL - actualité) a fort à faire face à la concurrence acharnée de son rival coréen Samsung. D'après une étude de la firme Strategy Analytics dévoilée aujourd'hui, le Galaxy S III, dernier appareil commercialisé par Samsung Electronics sur le créneau des smartphones, est devenu le plus vendu à travers le monde durant le trimestre écoulé, devançant l'iPhone du groupe californien. Strategy Analytics évalue ainsi à 18 millions d'unités les ventes du Galaxy S III durant le troisième trimestre, contre un peu plus de 16 millions d'iPhones 4S.

Google (NasdaqGS: GOOG - actualité) , le Californien de Mountain View leader de la recherche sur Internet, va lancer son service mobile "Free Zone". Le groupe le proposera tout d'abord aux Philippines, par l'intermédiaire de l'opérateur local Globe Telecom (Other OTC: GTMEF.PK - actualité) . Free Zone permettra aux utilisateurs de téléphones aux fonctionnalités limitées, mais ayant accès à Internet, d'utiliser les produits de recherche, messagerie et réseau social (Google+) gratuitement. Le service vise les marchés en développement, autrement dit "le prochain milliard d'utilisateurs d'Internet", dans les marchés émergents. Les utilisateurs pourront aussi accéder gratuitement aux sites s'affichant dans les recherches Google, alors que les adresses n'entrant pas dans les résultats de recherche nécessiteront un abonnement via l'opérateur. Google estime que ce futur milliard d'internautes connaîtra le "web" par l'intermédiaire d'un téléphone, plutôt que par un accès PC.

Chevron (NYSE: CVX - actualité) , le géant pétrolier américain, demeure sous surveillance ce jeudi à Wall Street. Un juge argentin vient en effet de passer à la vitesse supérieure en demandant tout simplement le gel de 19 Mds$ d'actifs de Chevron en Argentine, suite à la requête d'un magistrat de l'Équateur. C'est en effet en Équateur que le groupe américain avait été précédemment condamné à une amende record de 19 Mds$ pour de prétendus actes de pollution qui auraient duré 30 ans, et dans le cadre d'une procédure vieille quant à elle de deux décennies.

Le gel impliquerait les titres Chevron Argentine, la totalité des dividendes de l'entité, la participation dans l'oléoduc Del Valle, mais aussi 40% des ventes aux raffineries locales et la même proportion des comptes bancaires argentins. Suite à la condamnation équatorienne, Chevron avait refusé tout paiement, accusant les cours équatoriennes de fraude et jugeant la décision illégitime. "Nous ne pensons pas que le verdict équatorien soit applicable par une quelconque cour observant les règles de loi", avait lancé Chevron.

McDonald's, le leader américain de la restauration rapide, a annoncé pour le mois d'octobre 2012 une baisse de 1,8% de ses ventes à "magasins" comparables, ce qui constitue le premier fléchissement de l'activité mensuelle depuis 2003 pour le groupe de l'Illinois. Aux Etats-Unis comme en Europe, le déclin à "restaurants constants" a été de 2% en glissement annuel.

JP Morgan Chase, la banque américaine, a obtenu l'accord des régulateurs pour racheter jusqu'à 3 Mds$ de ses propres actions au premier trimestre 2003. Le groupe a donc obtenu gain de cause, malgré les pertes massives récemment causées par "la baleine de Londres" sur des dérivés (plus de 6 milliards de dollars). L'établissement new-yorkais avait suspendu ses rachats d'actions en mai et proposé un nouveau plan de capital à la Fed durant l'été. Par ailleurs, l'approbation du plan permettra à la banque de poursuivre ses paiements de dividendes trimestriels sur titres ordinaires.

Actualités relatives :