Pré-ouverture Wall Street : séance calme avant Thanksgiving ?

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
HX6.F3,1670,000
GS157,440,22

Wall Street affiche une assez bonne tenue en pré-séance ce mercredi, après avoir bien résisté déjà hier aux chutes des dossiers Hewlett-Packard et Best Buy (Dusseldorf: 912551.DU - actualité) . Les chiffres hebdomadaires de l'emploi ressortent "en ligne", en attendant l'indice de confiance du Michigan et l'indice des indicateurs avancés.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont baissé de 41.000 sur la semaine antérieure à 410.000. Un chiffre en ligne avec les attentes puisque le consensus Bloomberg tablait sur 410.000 nouvelles demandes.

La moyenne à quatre semaines atteint 396.250 pour la période terminant le 17 novembre. Un chiffre en hausse de 9.500 par rapport à la semaine précédente.

Le taux de chômage indemnisé lors de la semaine close le 10 novembre atteint 2,6%, inchangé par rapport à la semaine précédente. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période s'établit à 3,337 millions, en hausse de 19.500 par rapport à la semaine précédente.

L'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan et Reuters pour le mois de novembre sera dévoilé à 15h55. L'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour octobre sera divulgué à 16 heures. Le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie, relatif aux stocks pétroliers domestiques américain, sera annoncé à 16h30.

Dans l'actualité entreprises, Deere a publié avant bourse à Wall Street, ses derniers résultats financiers trimestriels.

Rappelons que Wall Street sera fermé demain pour Thanksgiving. La cote américaine rouvrira vendredi pour une séance écourtée, la clôture étant programmée à 19 heures.

VALEURS DU JOUR

Salesforce a publié pour son 3ème trimestre fiscal 2013 des revenus de 788 M$, en augmentation de 35% en glissement annuel, pour une perte par action GAAP de 1,55$ et un bénéfice dilué non-GAAP par titre de 33 cents. Le consensus était de 32 cents de bpa ajusté et 776 M$ de chiffre d'affaires. Les revenus de l'exercice sont désormais attendus entre 3,041 et 3,046 Mds$, alors que les ventes 2014 sont anticipées entre 3,8 et 3,85 Mds$.

News Corp, le groupe de Rupert Murdoch, a confirmé l'acquisition de 49% du réseau régional de sports de New York (Francfort: A0DKRK - actualité) , YES. L'opération est basée sur une valorisation globale du réseau de 3 milliards de dollars. Yankee Global Enterprises, Goldman Sachs (NYSE: GS - actualité) et d'autres partenaires réduiront leurs participations, l'équipe recevant 500 M$. La famille Steinbrenner s'est engagée à conserver une participation à long terme. News Corp aura la possibilité d'acquérir des parts additionnelles dans trois ans, susceptibles de porter sa participation à 80%. Yankee Global Enterprises, la maison-mère de l'équipe des New York Yankees, conservera une part minoritaire.

Deere, le géant américain des équipements agricoles basé dans l'Illinois, a annoncé pour son 4ème trimestre fiscal 2012 un bénéfice net part du groupe de 688 M$ soit 1,75$ par titre, contre 670 M$ et 1,62$ par action un an plus tôt. Pour l'exercice, le bénéfice net pdg ressort ainsi à 3,06 Mds$, 7,63$ par titre, contre 2,8 Mds$ un an auparavant. Les revenus mondiaux ont augmenté de 14% à 9,8 Mds$ sur le trimestre clos. Ils grimpent de 13% à 36,2 Mds$ sur l'année. Les ventes des opérations d'équipement ont été de 9 Mds$ sur le trimestre et 33,5 Mds$ sur l'exercice.

Le groupe table désormais sur des ventes d'équipements 2013 en augmentation de 5%, dont +10% au premier trimestre. Le bénéfice net 2013 est attendu voisin de 3,2 milliards.

Hewlett-Packard a plongé de près de 12% hier à Wall Street, à 11,7$, après la publication des résultats trimestriels. En effet, la perte de l'exercice a atteint 12,7 Mds$, contre 7,1 Mds$ de bénéfice net un an auparavant. Le groupe a passé 8,8 milliards de dépréciations d'actifs relatives à l'activité d'Autonomy (London: AU.L - actualité) , firme software britannique acquise par HP l'an dernier pour plus de 10 Mds$ en cash sous la direction de Léo Apotheker. HP constate "des erreurs comptables sérieuses, des manquements en terme de communication" et des représentations jugées trompeuses, intervenus préalablement à l'acquisition. Leo Apotheker, qui occupait le poste de PDG de HP de novembre 2010 à septembre 2011 a fait la déclaration suivante :

"Je suis à la fois stupéfait et déçu d'apprendre les irrégularités comptables présumées d'Autonomy. Les derniers évènements sont un choc pour ceux nombreux qui avaient foi en l'entreprise, y compris moi-même. Mais je partage également le sentiment de la direction générale de HP et continue à croire au potentiel d'Autonomy, puisque son expertise de base en logiciel reste solide. Lorsqu'on réexamine l'acquisition qui s'est conclue en septembre 2011, le processus d'audit préalable a été méticuleux et approfondi, comprenant deux des sociétés d'audit travaillant pour HP parmi les plus grandes et les plus respectées dans le monde. Comme Autonomy était une société cotée en bourse au Royaume-Uni, le rapport s'appuyait sur des rapports financiers publics, états comptables agréés et enregistrés avec le soutien de la direction d'Autonomy, de son conseil et de ses auditeurs".

Selon HP, les problèmes comptables découverts datent d'avant son achat d'Autonomy. Ainsi, il apparaît évident que les méthodes comptables présumées frauduleuses ont induit un certain nombre de personnes en erreur au fil du temps- pas seulement l'équipe de direction de HP, ses auditeurs et ses directeurs. En effet, les irrégularités présumées n'ont émergé au grand jour qu'après une dénonciation interne au printemps, bien après mon départ de l'entreprise.

Actualités relatives :