La bourse ferme dans 4 h 2 min
  • CAC 40

    6 253,95
    +43,40 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 006,01
    +29,60 (+0,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,2063
    +0,0023 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 787,30
    -5,80 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    45 707,11
    -597,02 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 277,96
    +15,00 (+1,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,00
    -0,35 (-0,57 %)
     
  • DAX

    15 272,33
    +76,36 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    6 903,73
    +8,44 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3913
    -0,0019 (-0,14 %)
     

Près de Toulouse, il “offre” le Code de la route à près de 800 personnes

·2 min de lecture

Les gendarmes de la brigade de recherches de Toulouse Saint-Michel ont peut-être mis fin à une arnaque de grande ampleur. Comme le relatent La Dépêche du Midi et Le Parisien, près de 800 personnes auraient bénéficié de l’aide d’un salarié d’un centre d’examen privé de Balma, près de Toulouse, pour obtenir le Code de la route moyennant finance. “Comme mon client était chargé du nettoyage dans cette auto-école, le patron lui a demandé si cela l'intéressait de surveiller les épreuves du Code de la route, qui se tenaient le week-end”, relate l’avocat du suspect.

“Au fur et à mesure des sessions, il s'est aperçu que certains candidats peinaient à valider l'épreuve alors il a commencé à leur souffler les réponses contre de petits pourboires”, explique au Parisien l’avocat du suspect. Le salarié aurait ensuite cessé de contrôler l’identité des personnes présentes, sur les conseils d’un complice. Ce dernier lui aurait reversé entre 500 et 1.000 euros pour ne pas faire correctement son travail : le Code était passé par une ou deux personnes pour le compte de plusieurs autres... Au total, cette fraude aurait permis au salarié du centre privé d’amasser près de 50.000 euros entre janvier 2019 et décembre 2020.

>> A lire aussi - L’auto-école "vendait" le code de la route à 1.000 euros

Ce sont les résultats anormalement élevés des candidats de ce centre, bien au-dessus de la moyenne nationale, qui ont alerté les autorités. Après un contrôle inopiné du service des fraudes et une enquête de la gendarmerie, l’employé, qui aurait agi dans le dos de son patron, a rapidement été identifié et interpellé. “Il a reconnu les faits et les a justifiés par l'appât du gain et l'argent facile. Il a été placé sous contrôle judiciaire”, a détaillé son avocat. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Toulouse pour tenter d’identifier les éventuels complices et les personnes ayant bénéficié de cette fraude pour obtenir leur Code de la route.

>> A lire aussi - L’auto-école proposait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le champagne disparaît des podiums de F1
Carlos Ghosn charge la France, le Japon, Renault et Nissan dans un livre
PSA Peugeot Citroën - Fiat Chrysler : Stellantis résiste à la crise !
Tesla : Elon Musk annonce le lancement de sa voiture complètement autonome pour juillet
En faillite, le géant de la location de voitures Hertz pourrait passer dans le giron de 2 fonds