La bourse ferme dans 4 h 45 min
  • CAC 40

    5 478,96
    -44,56 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 554,35
    -38,48 (-1,07 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    -0,0043 (-0,35 %)
     
  • Gold future

    1 841,20
    -9,70 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    25 917,08
    -951,45 (-3,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    634,26
    -5,66 (-0,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,72
    +0,11 (+0,21 %)
     
  • DAX

    13 716,57
    -154,42 (-1,11 %)
     
  • FTSE 100

    6 609,37
    -44,64 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3709
    -0,0023 (-0,17 %)
     

Près de quatre travailleurs canadiens sur 10 s’inquiètent de la santé mentale d’un collègue

·8 min de lecture

En décembre, l’Indice de santé mentaleMC de Morneau Shepell montre que la santé mentale est à son point le plus bas depuis le début de la pandémie, les scores relatifs à l’isolement et à l’optimisme étant pire qu’en avril 2020

Morneau Shepell, un grand fournisseur de services de mieux-être global, de santé mentale et de santé mentale numérique au Canada, a publié aujourd’hui son rapport mensuel sur l’Indice de santé mentaleMC, révélant pour un neuvième mois consécutif un score de santé mentale toujours négatif au pays. Les résultats montrent que la détérioration de la santé psychologique, la dépression et la productivité au travail continuent d’avoir une incidence sur le mieux-être mental des Canadiens.

Le score à l’Indice de santé mentaleMC s’établit à -11,8, en baisse par rapport à celui du mois de novembre (-11,1). Ce score mesure l’amélioration ou la détérioration de la santé mentale par rapport au score de référence de 75 antérieur à 2020. L’Indice de santé mentaleMC suit également les scores secondaires par rapport au score de référence, mesurant le risque financier (3,2), la santé psychologique (-3,6), l’isolement (-12,0), la productivité (-12,4), la dépression (-13,9), et l’optimisme (-14,1). Lorsqu’on les compare au mois précédent, tous les scores secondaires ont diminué, sauf celui du risque financier, qui a gagné 0,3 point depuis novembre. Les scores relatifs à l’optimisme, l’isolement et la santé psychologique en général se sont le plus détériorés au cours des neuf derniers mois, avec une diminution de 1,8 point pour l’optimisme, 1,4 point pour l’isolement et 3,3 points pour la santé psychologique, comparativement à avril 2020. Le score du risque financier demeure le plus élevé de tous les scores secondaires et est actuellement supérieur au score de référence antérieur à 2020.

« Alors que la majorité des Canadiens s’ajustent à leur nouvel environnement de travail et à la distanciation sociale, les incertitudes économiques actuelles et l’anxiété liée à la vie professionnelle et personnelle continuent d’affliger la population », affirme Stephen Liptrap, président et chef de la direction. « Notre santé mentale collective est très compromise. Il est plus essentiel que jamais de faire un effort conscient pour être solidaires les uns envers les autres et, dans le cas des employeurs, de mettre l’accent sur la santé mentale et physique afin d’assurer que les employés se sentent écoutés et soutenus, puisque la pandémie ne s’essouffle pas. »

De nombreux Canadiens s’inquiètent des répercussions de la pandémie sur leurs collègues
Alors que la pandémie entre dans son neuvième mois, les Canadiens en voient les répercussions sur les autres, y compris leurs collègues. Globalement, 36 pour cent des répondants se disent inquiets de la santé mentale d’un collègue. Faisant face à la tension supplémentaire associée à la gestion dans une période de turbulence prolongée au travail, 35 pour cent des superviseurs indiquent qu’ils sont préoccupés par la santé mentale des employés, et 27 pour cent rapportent que leurs employés sont moins productifs qu’en 2019. Cela donne à penser qu’il pourrait y avoir des effets nuisibles et durables sur la santé mentale de la main-d’œuvre canadienne.

De plus, en raison des restrictions sur les déplacements non essentiels qui brouillent de plus en plus la ligne entre la vie professionnelle et la vie personnelle, près de la moitié des répondants (46 pour cent) disent qu’ils n’ont pas pris tous leurs jours de vacances en 2020, comparativement à 36 pour cent des répondants qui ont utilisé tous leurs jours de vacances. Il s’agit là d’un facteur important quant à la santé mentale des employés, car les participants qui n’ont pas droit à des congés payés obtiennent le score de santé mentale le plus faible (-12,6) comparativement à ceux qui ont pris tous leurs jours de vacances (-12,0) et ceux qui n’ont pas utilisé tous leurs jours de vacances (-10,9).

« L’un des défis les plus importants pour les employeurs actuellement concerne l’équilibre entre l’effort et ses répercussions sur la productivité des employés », affirme Paula Allen, directrice mondiale et première vice-présidente, Recherche et mieux-être global. « La santé mentale des Canadiens est à son point le plus bas depuis avril, et bien que nous voyions des chiffres globalement positifs pour la productivité, il est important de comprendre qu’ils résultent de nombreuses heures supplémentaires. Si on se penche sur les détails, on voit qu’en fait, la productivité diminue. Si on travaille plus longtemps, on a moins de temps pour se reposer et prendre soin de soi, et dès que ces deux aspects ne sont plus prioritaires, la santé mentale des employés souffre, tout comme les résultats financiers des entreprises. Cela montre que le mieux-être des employés doit être une priorité pour assurer la pérennité et, au final, la continuité des activités. »

La fidélité envers les marques dépend de la manière dont les parties prenantes sont traitées et de la réponse aux enjeux de justice sociale
La pandémie perturbe les organisations partout au pays. La manière dont les employés et les clients sont traités, ainsi que la réponse d’une organisation aux enjeux de justice sociale, sont essentielles à la fidélité envers les marques. La perception de la manière dont une organisation traite ses employés durant la pandémie peut avoir un effet immédiat et durable sur sa réussite, étant donné que 57 pour cent des répondants signalent que la façon dont ils considèrent les marques ou les entreprises et interagissent avec elles est influencée par la manière dont celles-ci traitent leurs employés durant la pandémie. Le traitement réservé aux clients compte également beaucoup, 63 pour cent des répondants indiquant que la façon dont une organisation traite ses clients durant la pandémie influence la manière dont ils considèrent les marques et les entreprises et interagissent avec elles.

La façon dont les organisations répondent aux enjeux de justice sociale a une incidence similaire sur la perception des consommateurs, 41 pour cent des répondants signalant que la manière dont ils considèrent les marques et les entreprises et interagissent avec elles est influencée par leur réponse aux enjeux de justice sociale. C’est particulièrement vrai chez les participants de moins de 40 ans (41 pour cent), comparativement à ceux de 40 ans et plus (37 pour cent), ce qui correspond à la prise de conscience du racisme anti-noir qui a suivi le décès très médiatisé de George Floyd, un Américain noir, en juin 2020.

Événement à venir : Les membres des médias qui pourraient être intéressés à participer à Réseau Employeur, le sommet sur la santé mentale annuel de Morneau Shepell qui se tiendra en format virtuel le 11 février, de 8 h 30 à 10 h (HE), doivent confirmer leur présence à écrivant à media@morneaushepell.com.

À propos de l’Indice de santé mentaleMC
L’enquête Indice de santé mentaleMC mensuel de Morneau Shepell a été menée au moyen d’un sondage en ligne en anglais et en français du 20 au 30 novembre 2020, auprès de 3 000 répondants au Canada. Tous les répondants résident au Canada et étaient employés au cours des six mois précédents. Les données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition régionale et hommes-femmes de l’échantillon est représentative de cette population. L’Indice de santé mentaleMC est publié une fois par mois depuis le mois d’avril 2020, et compare les scores obtenus aux données de référence recueillies en 2017, 2018 et 2019. Vous pouvez consulter le rapport complet pour le Canada à https://www.morneaushepell.com/permafiles/93212/indice-de-sante-mentale-canada-decembre-2020.pdf.

À propos de Morneau Shepell
Morneau Shepell est un grand fournisseur de services de gestion des ressources humaines axés sur la technologie, qui adopte une approche intégrée du mieux-être des employés grâce à sa plateforme infonuagique. Nous cherchons à offrir à nos clients des solutions de calibre mondial afin de favoriser le mieux-être mental, physique, social et financier de leurs employés. En veillant au mieux-être des gens, nous contribuons au succès des entreprises. Nos services portent sur l’aide aux employés et à la famille, la santé et le mieux-être, la reconnaissance, l’administration des régimes de retraite et d’assurance collective, les services-conseils en régimes de retraite, et les services en actuariat et en placements. Morneau Shepell compte environ 6 000 employés qui travaillent avec près de 24 000 organisations clientes, lesquelles utilisent nos services dans 162 pays. Morneau Shepell inc. est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : MSI). Pour obtenir de plus amples renseignements sur la société, visitez le site morneaushepell.com.

ID-CORP, ID-MH

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210113005036/fr/

Contacts

Josée St-Pierre
Morneau Shepell
media@morneaushepell.com
514 392-7862

Chloé Lebouc
Kaiser & Associés
chloe.lebouc@kaiserpartners.com
514 662-3547