Marchés français ouverture 8 h 3 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0084 (-0,70 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 724,27
    -892,98 (-2,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Près de la moitié des Canadiens en emploi veulent du soutien en santé mentale; l’abordabilité est un obstacle pour certains

·6 min de lecture

L’Indice de santé mentaleMC de Solutions Mieux-être LifeWorks montre que, même si les Canadiens sont plus optimistes quant à leur santé mentale, il reste encore beaucoup de travail à faire pour améliorer les choses

Solutions Mieux-être LifeWorks (auparavant Morneau Shepell), important fournisseur de solutions de mieux-être global axées sur la technologie, a publié aujourd’hui son rapport mensuel de l’Indice de santé mentaleMC, révélant pour un treizième mois consécutif un score de santé mentale négatif au pays. Le score de l’Indice de santé mentaleMC pour avril est de -10,7. Les scores négatifs indiquent que le niveau de santé mentale se situe sous le score de référence antérieur à la pandémie.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20210527005083/fr/

(Graphic: Business Wire)

Le score pour avril 2021 est légèrement supérieur à celui pour mars 2021 (-11,2). En avril, la majorité des scores secondaires se sont améliorés par rapport au mois précédent. Le score relatif à l’anxiété a connu la plus grande amélioration en avril comparativement à mars, passant de -12,7 à -11,6. Cette tendance positive s’étend également au score relatif à la santé psychologique en général, qui est passé de -3,9 à -3,3, renversant ainsi la tendance de reculs constants depuis la création de l’indice. Même s’il s’agit-là d’un point positif, tous les scores secondaires sauf celui relatif au risque financier demeurent bien en dessous des scores de référence antérieurs à la pandémie, ce qui indique que la santé mentale des Canadiens demeure exposée à des risques importants.

« Le Canada a connu des améliorations inégales au cours du dernier mois, alors que des mesures de confinement plus contraignantes et l’incertitude liée à la disponibilité des vaccins ont accentué les sentiments d’isolement et de malaise. La situation semble s’être améliorée au cours des dernières semaines alors que la réduction du nombre de cas favorise un certain optimisme. Cependant, la santé mentale des Canadiens en emploi est toujours bien inférieure à son niveau d’avant la pandémie », affirme Stephen Liptrap, président et chef de la direction. « Les employeurs doivent en reconnaître les conséquences à long terme et prendre des mesures en réponse à l’incertitude quant à l’avenir et à la pression mentale en offrant à leurs employés des mesures de soutien en santé mentale accessibles. Alors que bon nombre de Canadiens n’ont pas accès à de telles mesures par l’intermédiaire de leur employeur, il est bien de voir que certaines provinces, dont l’Ontario, le Manitoba et la Saskatchewan, ont pris l’initiative de fournir gratuitement à leurs résidents des programmes en santé mentale, dont AbilitiTCCi, en réponse à la pandémie. »

L’abordabilité des soins en santé mentale demeure la plus grande préoccupation des Canadiens
Malgré de grands efforts de sensibilisation à propos des implications à long terme de la détérioration de la santé mentale, de nombreux Canadiens hésitent à obtenir du soutien à cet égard en raison de plusieurs obstacles. À ce jour, seulement 54 pour cent des participants estiment ne pas avoir besoin de soutien, 31 pour cent ont pris des mesures pour améliorer leur santé mentale et une autre tranche de 14 pour cent n’ont pas pris de mesures, mais aimeraient le faire. De ce groupe, 30 pour cent estiment que l’abordabilité des soins est le principal obstacle à l’amélioration de la santé mentale, alors que 29 pour cent disent qu’ils n’ont pas l’énergie pour demander de l’aide, 27 pour cent ne savent pas quel type de soins leur conviendrait et 24 pour cent n’ont pas le temps. L’étude révèle aussi que les femmes sont plus susceptibles de mentionner un manque d’énergie (34 pour cent) ou un malaise à parler de santé mentale (21 pour cent) comme principaux obstacles, comparativement à 24 pour cent et 17 pour cent pour les hommes respectivement.

« La réticence à obtenir des soins soulève deux problèmes très importants. Le premier est que les gens ne sont pas toujours conscients des options à leur disposition, comme un programme d’aide aux employés, un régime de soins médicaux et d’autres solutions de mieux-être durables promues par leur employeur. La majorité des Canadiens ont accès à des soins en santé mentale payés par leur employeur, et beaucoup d’entre eux ne le savent même pas », explique Paula Allen, directrice mondiale et première vice-présidente, Recherche et mieux-être global. « Le deuxième problème est que tout retard dans l’obtention de soins durant une période de stress prolongée empire les choses et rend le rétablissement plus difficile à long terme. Une meilleure connaissance des options – la volonté de les utiliser et des encouragements à le faire – est essentielle pour assurer une bonne santé mentale à long terme. »

L’espoir d’être vaccinés améliore la perception de l’avenir des Canadiens
En avril, près du tiers des participants à l’enquête (31 pour cent) disent que se faire vacciner contre la COVID-19 améliorerait leur perception de l’avenir, un peu moins du quart des participants (24 pour cent) répondent que l’atteinte d’une immunité collective au sein de la population le ferait, alors qu’environ un participant sur cinq (19 pour cent) cite plutôt la levée de toutes les restrictions. Ces groupes ont également obtenu les scores de santé mentale le plus favorables (‑9,1, -9,6 et -9,0 respectivement).

À propos de l’Indice de santé mentaleMC
Cette enquête mensuelle de Solutions Mieux-être LifeWorks a été menée au moyen d’un sondage en ligne en anglais et en français du 22 mars au 2 avril 2021, auprès de 3 000 répondants au Canada. Tous les répondants résident au Canada et étaient employés au cours des six mois précédents. Les données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition régionale et hommes-femmes de l’échantillon est représentative de cette population. L’Indice de santé mentaleMC est publié une fois par mois depuis le mois d’avril 2020, et compare les scores obtenus aux données de référence recueillies en 2017, 2018 et 2019. Cliquez ici pour lire le rapport sur l’Indice de santé mentaleMC.

À propos de Solutions Mieux-être LifeWorks

Solutions Mieux-être LifeWorks est un chef de file mondial dans la prestation de solutions technologiques qui aident ses clients à favoriser le mieux-être de leurs employés et à renforcer leur résilience organisationnelle. En veillant au mieux-être des gens, nous contribuons au succès des entreprises. Nos solutions portent sur l’aide aux employés et à la famille, la santé et le mieux-être, la reconnaissance, l’administration des régimes de retraite et d’assurance collective, les services-conseils en régimes de retraite et en finances, et les services en actuariat et en placements. Solutions Mieux-être LifeWorks compte environ 7 000 employés qui travaillent avec près de 24 000 organisations clientes, lesquelles utilisent nos services dans plus de 160 pays. Elle est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : LWRK). Pour de plus amples renseignements, visitez le site lifeworks.com.

ID-CORP, ID-MH

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210527005083/fr/

Contacts

Josée St-Pierre
Solutions Mieux-être LifeWorks
media@lifeworks.com
1 855 622-3327

Chloé Lebouc
Kaiser & Associés
chloe.lebouc@kaiserpartners.com
514 662-3547

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles