Marchés français ouverture 7 h 46 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1697
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 258,29
    +2 033,06 (+5,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Près de 70% des Salvadoriens sont opposés à la légalisation du bitcoin dans leur pays

·1 min de lecture

Le président du Salvador a beau être très populaire, sa décision de faire du bitcoin une devise officielle est loin de faire l'unanimité dans son pays. Une forte majorité de Salvadoriens est opposée à la volonté de Nayib Bukele de faire de la cryptomonnaie une monnaie ayant cours légal à compter de mardi 7 septembre, selon deux sondages publiés jeudi 2 septembre. "Environ sept Salvadoriens sur dix se sont déclarés être en désaccord, ou très en désaccord", a indiqué la prestigieuse Université jésuite UCA, qui a réalisé un de ces sondages entre le 13 et le 20 août auprès de 1 281 personnes, avec une marge d'erreur de 2,7%.

"82,8% (des Salvadoriens) n'ont aucune confiance ou peu de confiance dans le bitcoin, et 95,9%, soit un taux extrêmement haut, presque unanime, estiment que l'usage du bitcoin doit être volontaire", a commenté le recteur de l'UCA Andreu Oliva en présentant le sondage. Selon un autre sondage réalisé par le quotidien Prensa Grafica, 65,7% des sondés désapprouvent peu ou prou la légalisation du bitcoin.

À lire aussi — Cette solution technique pourrait rendre le bitcoin moins énergivore

Le Parlement salvadorien, dominé de manière écrasante par les partisans du président Bukele, a voté en juin la loi qui fera du bitcoin une monnaie ayant cours légal au Salvador. Une semaine avant l'entrée en vigueur, plusieurs centaines de personnes ont manifesté mercredi 1er septembre dans la capitale pour demander au Parlement de l'abroger. Cette mesure, selon le chef de l'État, permettra (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rentrée scolaire : les pays qui dépensent le plus d'argent pour leurs élèves
Au Salvador, les opposants au bitcoin manifestent avant son adoption comme monnaie légale
La Corée du Nord aurait redémarré un réacteur nucléaire, en 'violation' des résolutions de l'ONU
Le pass sanitaire désormais obligatoire pour les salariés au contact du public
Covid-19 : une 3e dose de vaccin recommandée pour les plus de 65 ans et les personnes fragiles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles