La bourse ferme dans 7 h 16 min
  • CAC 40

    6 591,69
    +21,74 (+0,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 804,23
    +14,61 (+0,39 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0153
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 789,90
    -8,20 (-0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 682,03
    -149,00 (-0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    570,04
    -20,72 (-3,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,21
    -1,20 (-1,34 %)
     
  • DAX

    13 879,29
    +62,68 (+0,45 %)
     
  • FTSE 100

    7 535,63
    +26,48 (+0,35 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 804,99
    -235,87 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2049
    -0,0009 (-0,08 %)
     

Pouvoir d'achat, retraite... Ce qu'il faut retenir de l'interview d'Emmanuel Macron

LUDOVIC MARIN / AFP

Emmanuel Macron a donné sa première interview télévisée de son second quinquennat ce jeudi 14 juillet. L'occasion pour lui de revenir sur divers sujets comme la réforme des retraites, le pouvoir d'achat ou le scandale "Uber Files".

Emmanuel Macron s'est efforcé jeudi de préparer les Français à une rentrée et un hiver difficiles en raison de la guerre en Ukraine, et tenté, en esquissant une série de réformes, de redonner un cap à son quinquennat. "Il faut nous préparer tous à ce que (la guerre) dure. L'été et le début de l'automne seront sans doute très durs", a lancé le président, en évoquant la situation d'"économie de guerre" auquel le pays est confronté, lors de son interview du 14 juillet.

"Le vrai changement des derniers jours (...) c'est la décision russe de commencer à couper le gaz", a-il ajouté en référence à la fermeture du gazoduc russe Nord Stream 1 vers l'Europe, officiellement pour des raisons de maintenance. "La Russie utilise l'énergie, comme elle utilise l'alimentation, comme une arme de guerre", a asséné le chef de l'Etat. "Nous devons aujourd'hui nous préparer à un scénario où il nous faut nous passer en totalité du gaz russe", a-t-il averti.

Le chef de l'Etat renouait pour la deuxième fois, après 2020, avec la tradition de l'interview du 14 juillet observée par ses prédécesseurs. C'était aussi et surtout sa première interview télévisée depuis sa réélection en avril et les législatives, qui l'ont vu perdre en juin sa majorité absolue à l'Assemblée nationale.

Lire aussi

Bientôt un texte de loi sur la réforme du travail

Emmanuel Macron s'est attaché à tracer des perspectives pour des Francais de plus plus en inquiets devant l'inflation alimentée par la guerre et la dégradation de leur situation financière. L'Etat va préparer dès cet été "un plan de sobriété" énergétique dans les administrations, les éclairages collectifs, pour faire face au risque de pénurie liée à la guerre en Ukraine, a-t-il dit.

Le chef de l'Etat s'est aussi efforcé de gommer le sentiment de flottement laissé par ce début de second quinquennat, avec la nomination tardive du gouvernement d'Elisabeth Borne, le choix de ne pas vraiment faire campagne aux législatives et au final la perte de la majorité absolu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles