Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 235,29
    +481,54 (+1,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 421,90
    0,00 (0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 331,61
    +248,17 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 217,55
    +18,98 (+1,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,52
    -0,10 (-0,12 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 534,93
    +251,53 (+1,38 %)
     
  • S&P 500

    5 650,97
    +66,43 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Le pouvoir d'achat reste de loin la priorité n°1 des Français, devant la sécurité en forte hausse

Alors qu'Emmanuel Macron lance la rentrée politique en réunissant mercredi les chefs de partis à Saint-Denis, les Français abordent ce retour de vacances d'été avec un état d'esprit maussade lié à la situation économique.

Selon une nouvelle enquête "L'Opinion en direct" menée par l'institut Elabe pour BFMTV, si une majorité (68%) de Français estiment qu’ils vont bien à titre personnel, 79% des personnes interrogées jugent que le pays ne va pas bien (54% pas très bien et 25% pas bien du tout).

Le pouvoir d'achat, l'enjeu politique prioritaire pour les Français

La principale préoccupation des Français reste, selon notre sondage Elabe, d'ordre économique. Pour 56% des personnes interrogées, le pouvoir d'achat doit être la priorité numéro un de l'exécutif pour les prochains mois, un niveau équivalent à juin. 35% citent la sécurité, contre 26% en juin et 20% en avril, selon de précédentes enquêtes Elabe. 31% des personnes interrogées mentionnent la santé parmi les priorités d'actions d'Emmanuel Macron et d'Élisabeth Borne.

Viennent ensuite l'environnement et l'écologie ainsi que l'immigration pour un Français sur 4. L'immigration doit, dans les prochaines semaines, faire l'objet d'un projet de loi du gouvernement. Emmanuel Macron a notamment évoqué auprès du Point sa volonté de "réduire significativement l'immigration, à commencer par l'immigration illégale".

PUBLICITÉ

Le pouvoir d’achat est l’enjeu prioritaire de la plupart des catégories de population, mais il est particulièrement cité par les employés et les ouvriers (68%), les habitants des communes rurales (64%) et les femmes (60%). Mais depuis début juin, le thème de la sécurité progresse au sein de toutes les catégories de population et électorats: électeurs de Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle de 2022 (43%, +11), d’Emmanuel Macron (38%, +22), de Jean-Luc Mélenchon (19%, +14) et chez les abstentionnistes (33%, +14).

Une inflation qui ralentit peu

L'institut national de statistiques Insee avait également pointé mardi une confiance des ménages face à la situation économique assez basse. Publiant son indicateur synthétique de confiance des ménages pour août 2023, l'Insee a souligné que son indicateur s'est établi à 85, soit un niveau stable par rapport à juillet et juin mais qui reste "bien au-dessous" de sa moyenne de longue période, qui est de 100.

Les perspectives d'évolution de leur situation financière sont jugées plus négativement (-4 points) par les quelque 2000 ménages interrogés par téléphone, à l'inverse de la situation financière passée (+2 points). S'agissant du contexte économique en France, les ménages sont moins nombreux à penser que la situation s'améliorera au cours des douze prochains mois (-5 points).

Une perception en grande partie liée à l'inflation. Selon l'Insee, les prix dans l'alimentaire par exemple étaient en juillet 12,7% plus élevés qu'un an plus tôt, soit un léger ralentissement par rapport à juin (+13,7%). Une réduction du niveau d'inflation ne correspond toutefois pas à une baisse de prix dans les rayons, mais à une hausse moins rapide.

Selon notre sondage Elabe publié ce mercredi, 89% des Français craignent de voir leur pouvoir d'achat baisser dans les prochains mois et 84% ont peur de devoir faire des choix dans leurs dépenses qu'ils ne faisaient pas avant.

Article original publié sur BFMTV.com