La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 937,44
    -172,22 (-0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Pouvoir d'achat : la remise de 18 centimes sur le prix de l'essence va-t-elle passer à 30 centimes ?

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit favorable le samedi 23 juillet à augmenter de 18 à 30 centimes la remise sur le litre des carburants, dans un compromis avec les députés Les Républicains qui appelaient à aller "plus loin". "La remise pourrait passer de 18 à 30 centimes d'euros en septembre et en octobre, puis passer à 10 en novembre et 10 en décembre", a détaillé le ministre. Avec la remise de 20 centimes à la pompe annoncée vendredi par TotalEnergies, "vous auriez dans certaines stations services en France un carburant à 1,5 euro", un seuil défendu par LR, a-t-il poursuivi.

Le géant pétrolier a promis une remise à la pompe de 20 centimes par litre entre septembre et novembre (puis 10 centimes jusqu'à la fin de l'année), devant la menace brandie par les députés d'une taxe sur les "superprofits". Bruno Le Maire a également proposé aux députés LR le "report" de l'indemnité carburant transport (ICT), ciblée sur les gros rouleurs et les classes populaires mais critiquée par la droite qui réclame une mesure "généralisée". M. Le Maire a aussi évoqué une mesure spécifique pour les "petites stations rurales", disposition également réclamée par les LR.

Satisfait par ces annonces, le groupe de droite a retiré ses amendements, ouvrant la voie à une adoption de la remise. "Nous avons eu raison de soutenir cette proposition d'avoir le carburant à 1,50 euros parce que nous y arrivons et les Français pourront nous remercier d'avoir persisté", s'est félicitée Véronique Louwagie. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Leclerc va vendre de l'essence à prix coûtant
Prime transport : l'Assemblée vote le doublement du plafond
Prenez garde au "verglas d'été" sur les routes
Gare à l’amende à l’étranger, Total fait un geste sur le prix des carburants… le JT Auto
Tesla : la date de livraison des Cybertruck est enfin connue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles