La bourse ferme dans 6 h 46 min
  • CAC 40

    6 524,98
    +0,54 (+0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 749,72
    -7,50 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,04 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0246
    +0,0051 (+0,50 %)
     
  • Gold future

    1 808,40
    +3,20 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    23 273,56
    -307,54 (-1,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,71
    +13,84 (+2,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,46
    -1,30 (-1,43 %)
     
  • DAX

    13 642,24
    -45,45 (-0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 488,61
    +6,24 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,14 (-0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2121
    +0,0039 (+0,32 %)
     

Pouvoir d'achat : "Ce ne sera pas le 'n'importe quoi qu'il en coûte !' estime Aurore Bergé

"Si c'est 35 milliards de dépenses supplémentaires pour bloquer le prix de l'essence, ce serait une irresponsabilité absolue. Ce ne sera pas le 'n'importe quoi qu'il en coûte !'", estime la cheffe de file des députés LREM Aurore Bergé, à propos du projet de loi pouvoir d'achat, dans une interview donnée au Journal du dimanche le dimanche 10 juillet. Dans une Assemblée sans majorité absolue pour les macronistes, "oui, nous avons besoin d'avoir une recherche absolue et permanente du compromis. Mais on ne le fera pas à n'importe quel prix", souligne la présidente du groupe LREM, désormais baptisé Renaissance.

Aurore Bergé évoque de possibles discussions avec "l'arc républicain", dont elle exclut "l'extrême droite" RN et "l'extrême gauche" LFI. Après Bruno Le Maire la veille, le ministre des Comptes publics Gabriel Attal a à son tour évoqué samedi dans Le Parisien des pistes de négociations pour compléter ce projet de loi, par exemple sur la "défiscalisation des heures supplémentaires", susceptible de plaire à LR.

"Nous avons en partie rétabli dans le quinquennat précédent la défiscalisation des heures supplémentaires. Certains élus voudraient aller plus loin encore, on peut y réfléchir. C'est cohérent avec notre souhait que le travail paye plus", dit-il. "Le paquet pouvoir d'achat prévoit par ailleurs une indemnité carburant travailleurs qui pourrait aller jusqu'à 300 euros pour les salaires les plus bas. Les parlementaires voudraient que davantage de Français y soient éligibles, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix de l'énergie : vers des aides ciblées pour remplacer le bouclier tarifaire en 2023 ?
Une statue de Boris Johnson placée devant le Pôle emploi britannique
6,7 milliards d'euros : "Choose France" fait le plein d'investissements étrangers
Netflix compte 10 millions d'abonnés français, la nouvelle méthode de Bruno Le Maire pour réduire les dépenses publiques… Le flash éco du jour
Leur passeport ne sera pas prêt à temps, les retraités doivent tirer un trait sur leur voyage

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles