La bourse ferme dans 1 h 44 min
  • CAC 40

    6 549,09
    +76,74 (+1,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 769,02
    +43,63 (+1,17 %)
     
  • Dow Jones

    33 021,36
    +217,89 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0217
    +0,0029 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 798,40
    +7,20 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 634,62
    +789,09 (+3,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    563,97
    +21,09 (+3,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,71
    -0,30 (-0,34 %)
     
  • DAX

    13 709,42
    +135,49 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 505,54
    +65,80 (+0,88 %)
     
  • Nasdaq

    12 816,04
    +158,48 (+1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 177,52
    +32,33 (+0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2135
    +0,0064 (+0,53 %)
     

Pouvoir d’achat : les mesures du second volet à retenir

Après un premier vote à l'Assemblée nationale, les sénateurs ont à leur tour validé le second volet du paquet de mesures en faveur du pouvoir d'achat jeudi (image d'illustration).  - Credit:RICCARDO MILANI / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Après un premier vote à l'Assemblée nationale, les sénateurs ont à leur tour validé le second volet du paquet de mesures en faveur du pouvoir d'achat jeudi (image d'illustration). - Credit:RICCARDO MILANI / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Revalorisation des fonctionnaires, suppression de la redevance télé, poursuite du bouclier tarifaire sur l'énergie et de la remise carburant…, voici les principales mesures du second volet en faveur du pouvoir d'achat, complété par le Parlement et adopté définitivement jeudi 4 août.

La remise carburant sera prolongée à - 30 centimes le litre durant les mois de septembre et octobre, puis à - 10 centimes entre novembre et décembre. Avec les remises des distributeurs et des pétroliers, le gouvernement table sur un prix du litre d'essence ou de diesel à la rentrée « autour de 1,50 euro ». Le plafond de l'aide défiscalisée que peuvent verser les entreprises aux salariés pour couvrir leurs frais de carburant est, quant à lui, doublé à 400 euros.

Les entreprises sont incitées à participer davantage à la prise en charge des abonnements transports de leurs salariés, au-delà de 50 % de leur coût, par une mesure d'exonération fiscale et sociale pour 2022 et 2023. Le bouclier tarifaire sur les prix du gaz et de l'électricité est, lui, prolongé jusqu'à la fin de l'année : gel du prix du gaz et plafonnement de la hausse du prix de l'électricité à 4 %. Le coût de la mesure dépendra de l'évolution du prix du gaz. Une enveloppe de 230 millions d'euros doit permettre des mesures ciblées de soutien aux ménages modestes encore chauffés au fioul.

À LIRE AUSSIArtus – Pourquoi une rigueur budgétaire est inévitable

Les taux réduits du gazole non routier (GNR), qui devaient prendre fi [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles