La bourse ferme dans 8 h 10 min
  • CAC 40

    6 523,35
    -4,97 (-0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 751,43
    -4,63 (-0,12 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,68 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0149
    -0,0031 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    1 776,60
    -0,10 (-0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    23 034,39
    -1 123,35 (-4,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,08
    -16,74 (-2,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,00
    -0,11 (-0,12 %)
     
  • DAX

    13 645,73
    +19,02 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 497,48
    -18,27 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 724,71
    -197,74 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2010
    -0,0042 (-0,34 %)
     

Pouvoir d'achat: le deuxième volet de mesures bientôt adopté au Parlement

AFP - JULIEN DE ROSA

Après trois semaines de débat, le deuxième volet de mesures de la loi "Pouvoir d'achat" devrait bientôt être adopté par le Parlement. Le projet de loi passera à 15 heures à l'Assemblée nationale et à 17 heures au Sénat.

C'est la conclusion de : le Parlement s'apprête à adopter définitivement jeudi le second volet du paquet de mesures en faveur du pouvoir d'achat lors de dernières séances pour députés et sénateurs avant la pause estivale.

C'était un sujet clé de la campagne présidentielle et le premier gros morceau de la mandature, en forme de test pour la "nouvelle méthode" de l'exécutif, privé de majorité absolue au Palais Bourbon.

c'est au tour du projet de budget rectifié pour 2022 et son nouveau lot de mesures face à l'inflation d'être soumis au vote ultime. Il passera devant l'Assemblée à 15H00 puis au Sénat, dominé par la droite, à 17H00. C'est une formalité, du fait de , au prix de nombreuses concessions à LR, dont les voix sont devenues capitales.

L'alliance de gauche Nupes devrait, elle, s'opposer au texte qui "ne rectifie rien aux inégalités de notre société", critiquent ses élus. Il est prévu d'ouvrir 44 milliards d'euros de crédits, dont 9,7 pour financer la renationalisation à 100% d'EDF. Sont programmées la revalorisation du point d'indice des fonctionnaires, la suppression de la redevance audiovisuelle, la poursuite du bouclier tarifaire sur l'énergie et de la remise carburant à 30 centimes le litre en septembre-octobre puis 10 en novembre-décembre.

Entente entre la majorité et la droite

"Nous n'avons oublié personne, tout le monde est aidé de manière juste et responsable", a fait valoir le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à RTL. , notamment sur le sujet polémique de monétisation des RTT, que le Sénat voulait pérenniser. Ce rachat par les entreprises volontaires des RTT des salariés, pour ceux prêts à travailler plus, sera finalement possible jusque fin 2025.

Concernant la prime de rentrée exceptionnelle, que le Sénat voulait réserver aux travailleurs modestes et non aux minima sociaux, ce qui a suscité un tollé à gauche, là aussi un compromis a été acté. La prime sera versée aux bénéficiaires des minima et également à ceux touchant la prime d'activité.

Pour l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles