La bourse est fermée

Pouvoir d'achat 2018 : des salariés qui sourient et des retraités qui pleurent

Aurélie Lebelle et Matthieu Pelloli
L'Insee prévoit une baisse globale du pouvoir d'achat de 0,3 % en 2018

Les réformes fiscales engagées par le gouvernement auront un effet direct sur votre pouvoir d'achat en 2018. Les retraités seront les grands perdants de ces changements.


Bercy s'autocongratule. Lors du dernier relevé de compteurs, fin 2017, le simulateur de pouvoir d'achat mis en ligne par le ministère de l'Economie a battu des records de fréquentation. « 400 000 personnes s'en sont déjà servies », se félicite-t-on au cabinet du ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin. Il faut avouer que cet outil est assez utile. Après avoir entré quelques informations fiscales, il vous permet de calculer l'impact des réformes sur votre pouvoir d'achat.

Mais attention ! Le site -et la communication gouvernementale- s'arrange un peu avec la réalité. Aucune trace par exemple des conséquences sur votre portefeuille de ces « impôts déguisés », comme la hausse des prix du tabac, du gazole et du gaz. Autre défaut du simulateur : il affiche l'impact des réformes jusqu'à 2020, lorsqu'elles seront complètement opérationnelles. Mais gare aux écrans de fumée : en 2018, il faudra d'abord se serrer la ceinture.

LIRE AUSSI
> Quels changements à venir selon votre situation ?

Dans une étude récente, l'Insee prévoit en effet une lourde perte de pouvoir d'achat pour les Français, notamment au 1er trimestre 2018. Avant de profiter des réformes favorables à vos économies (suppression d'un tiers de la taxe d'habitation, baisse des cotisations salariales...), les mesures fiscales d'Emmanuel Macron grèveront votre pouvoir d'achat, de 0,7 point par rapport au dernier trimestre 2017. Et au global en 2018, il sera raboté de 0,3 % par rapport à l'an dernier. A l'Elysée, on a évidemment peu apprécié la note de l'Insee. « Certaines recettes qui favoriseront le pouvoir d'achat, comme la compensation de la CSG pour les fonctionnaires, n'ont pas été prises en compte », déplore un (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

50 choses qui changent en France ce 1er janvier
Impôts : les pièges à éviter cette année
Votre argent : ces placements malins dont personne ne vous parle
Ceux qui vont gagner du pouvoir d'achat en 2018 et ceux qui vont en perdre
«Nous allons proposer de raccourcir la durée des soldes», annonce Bercy