Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 063,43
    -2 176,70 (-3,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Quand pouvez-vous vraiment partir à la retraite ?

Stephen Zeigler / Getty Images

Les débats parlementaires approchent. La Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale examinera, dès lundi 30 janvier, le projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS) qui porte la réforme des retraites présentée par le gouvernement le 10 janvier. Si l’exécutif opte pour un report de l’âge légal à 64 ans et un allongement de la durée de cotisation plus rapidement à 43 ans, ces deux paramètres peuvent prêter à confusion dans vos calculs pour estimer quand vous pourrez vraiment partir à la retraite. Explications.

Car si vous n’êtes pas obligé d’avoir cotisé 43 années pour partir à la retraite, vous devrez (sauf exceptions liées aux carrières longues) avoir au moins 64 ans pour percevoir vos pensions. Autrement dit, même si vous avez cotisé 172 trimestres (43 ans) avant vos 64 ans, vous devrez attendre cet âge légal avant de partir à la retraite. Pour rappel, comme le relèvement d’âge est progressif, ces bornes ne seront effectives qu’à partir de 2030.

Prenons l’exemple d’une personne de 63 ans. Même si elle a déjà cotisé ses 172 trimestres, il lui faudra, si la réforme passe, travailler une année de plus pour partir à la retraite et toucher ses pensions. En clair, elle bénéficiera d’une surcote puisqu’elle aura cotisé pendant 44 ans au lieu des 43 requis pour avoir une retraite à taux plein. Même logique avec le système actuel qui fixe l’âge légal de départ à 62 ans. Pour la génération née en 1962, qui aura 61 ans cette année, il faut avoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Succession : bientôt une bonne nouvelle si vous bénéficiez du minimum vieillesse
Cumul emploi-retraite : les limites du dispositif
Rachat de trimestres de retraite : pourquoi la réforme complique vos calculs
Ce qui a changé dans les Ehpad depuis la révélation du scandale Orpea
Retraite : voici l’impact en chiffres de la réforme, selon le gouvernement