La bourse ferme dans 2 h 3 min
  • CAC 40

    5 702,11
    +25,24 (+0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 288,12
    +9,08 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    29 225,61
    -458,13 (-1,54 %)
     
  • EUR/USD

    0,9746
    -0,0074 (-0,75 %)
     
  • Gold future

    1 671,00
    +2,40 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    19 790,98
    -181,23 (-0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,84
    -5,14 (-1,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,43
    -0,80 (-0,98 %)
     
  • DAX

    12 025,09
    +49,54 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    6 865,63
    -15,96 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    10 737,51
    -314,13 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    3 640,47
    -78,57 (-2,11 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1079
    -0,0045 (-0,40 %)
     

Vous pouvez savoir en temps réel où sont les sondes spatiales dans le Système solaire

Grâce à la Nasa, vous pouvez naviguer dans le Système solaire et voir en temps réel où se trouvent divers objets intéressants, comme les astéroïdes, les planètes et les comètes, mais aussi les sondes spatiales.

C’est l’objet construit par l’humanité qui se trouve le plus loin de la Terre. La sonde Voyager 1 est aujourd’hui distante de plus de 23 milliards de kilomètres. C’est un éloignement considérable qui est le résultat d’un voyage long de 44 ans. Et c’est la même chose pour Voyager 2. À tel point d’ailleurs qu’elles sont en train de quitter le Système solaire, en échappant à l’influence du Soleil.

Mais le Système solaire s’avère peuplé de bien d’autres sondes spatiales, qui ne se trouvent pas aussi loin toutefois. D’ailleurs, où se trouvent-elles exactement ? Pour le savoir, l’Agence spatiale américaine (Nasa) a justement un site très pratique pour visualiser en temps réel la position de ces engins. Et aussi pour observer celle de toutes sortes d’objets intéressants.

Systeme-Solaire
Systeme-Solaire

Ce site s’appelle JPL Eyes. Avec lui, il est possible de suivre les sondes de la Nasa, les astéroïdes et même l’ensemble des planètes composant le Système solaire. On a bien évidemment Pluton, même si son statut fait l’objet de discussions chez les planétologues et les astronomes — elle a perdu son statut en 2006 pour être reclassée dans la catégorie des planètes naines.

[Lire la suite]