La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 844,21
    +464,63 (+1,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Poutine en visite en Iran, à la recherche de nouveaux partenariats économiques

SPUTNIK

Le président russe se rendra ce mardi 19 juillet en Iran où il rencontrera le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei. Face aux sanctions sévères prises par les pays occidentaux après l'invasion de l'Ukraine, la Russie cherche à développer des partenariats économiques loin de l'Occident.

Le président russe se rendra mardi en Iran où il rencontrera le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, alors que la Russie cherche à développer des partenariats économiques après que l'Occident lui a imposé de sévères sanctions. Ce déplacement sera le deuxième du dirigeant russe à l'étranger depuis qu'il a déclenché ce qu'il qualifie d'"opération militaire spéciale" en Ukraine le 24 février.

Vladimir Poutine considère que les sanctions prises par les pays occidentaux à l'encontre de la Russie, les plus dures qu'un pays ait connu dans l'histoire moderne, représentent une déclaration de guerre économique, et a affirmé que Moscou se détournait désormais de l'Occident au profit de pays comme la Chine, l'Inde ou l'Iran.

"Les contacts avec Ali Khamenei sont très importants", a déclaré aux journalistes le conseiller du Kremlin, Iouri Ouchakov. "Un dialogue confiant s'est développé entre (Vladimir Poutine et Ali Khamenei) sur les questions les plus cruciales." "Sur la plupart de ces questions, nos positions sont proches ou identiques."

Rencontre avec Erdogan

La visite en Iran de Vladimir Poutine coïncidera avec celle du président turc Recep Tayyip Erdogan, et les deux chefs d'Etat se rencontreront à Téhéran pour discuter d'un accord . Ils devraient également aborder la situation en Syrie, alors qu'Ankara a récemment fait part de son intention de lancer une offensive contre les Kurdes syriens qui contrôlent une longue bande de territoire le long de sa frontière.

La Russie et l'Iran sont des alliés cruciaux du président syrien Bachar al Assad, tandis que la Turquie soutient une partie de l'opposition dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest du pays.

(avec Reuters)

L'UE prépare plus de sanctions contre Moscou

A Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de l'UE étaient réunis hier, lundi 18 juillet, et ils ont réaffirmé leur volonté d'accroître la pression sur Moscou avec de nouvelles mesures, dont un embargo sur les achats d'or de la Russie, malgré la[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles