Marchés français ouverture 8 h 16 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0481
    +0,0037 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    18 050,79
    -1 347,29 (-6,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,82
    -26,65 (-6,18 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Poutine intimide-t-il l'Otan?

YVES HERMAN

La menace d'une frappe nucléaire russe a suffi à intimider certains Etats prônant la paix en Ukraine. The Economist y voit un précédent dangereux ouvrant la voie à de nouveaux conflits.

Même s'il ne la met pas en œuvre, la d'infliger à tout pays se mettant en travers de ses projets d'invasion de l'Ukraine des conséquences "telles que vous n'en avez jamais connu" a d'ores et déjà bousculé l'ordre nucléaire qui prévalait jusqu'à maintenant. A la suite de ces propos, l'Otan a revu à la baisse l'aide qu'elle était prête à offrir à Kiev.

Même si le sujet a été noyé dans le fracas de la campagne conventionnelle des forces russes, l'évocation du feu atomique par a déjà des conséquences importantes. La première est que les pays vulnérables vont en déduire que la meilleure défense contre un agresseur doté d'armes nucléaires est d'en posséder soi-même.

Ensuite, d'autres Etats nucléaires seront tentés de s'adjuger un avantage en reprenant la rhétorique poutinienne, et un jour, l'un d'eux pourrait mettre ses menaces à exécution. Certes, ce danger ne date pas d'hier. Mais durant la guerre froide, l'URSS et les Etats-Unis n'étaient engagés que dans un face-à-face. Alors que la mémoire de Hiroshima s'estompe, le monde ne s'inquiète pas suffisamment du risque que constitue la lutte pour la sauvegarde de la paix par de multiples puissances nucléaires. Car même si Poutine bluffe, ses propos ont affaibli les garanties données aux Etats non nucléaires. Imaginons que l'Iran parvienne à assembler sa bombe: comment réagiront l'Arabie saoudite et la Turquie? Le Japon et la Corée du Sud ne craindront-ils pas d'être abandonnés par les Etats-Unis en cas d'agression chinoise?

Poutine peut-il intimider l'Otan?

En tout cas, à court terme, les menaces russes semblent avoir fonctionné. L'aide apportée par l'Otan à l'Ukraine est moins musclée qu'elle aurait pu l'être, compte tenu du tabou des armes offensives comme les avions de combat ou les missiles longue portée. Déjà, au sein de l'organisation, certains estiment que l'Ukraine devrait traiter rapidement avec Moscou, quitte à faire des concessions, car infliger une défaite à Poutine risquerait de l'acculer, ce qui pourrait avo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles