Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 734,35
    +182,00 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 450,18
    -17,92 (-1,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Poussés par les neurotechnologies, les cyborgs débarquent

Pixabay

« Lève-toi, et marche ! ». Dix ans après l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Gert-Jan, un quadra hollandais, vient de retrouver l’usage de ses jambes. « Je peux me tenir debout, me déplacer et même monter un escalier », s’est-il récemment confié aux chercheurs qui ont changé sa vie. Car cette évolution, loin d’être un miracle, tient surtout de l’exploit technologique : le patient active ses jambes par la pensée, en contrôlant son rythme et ses mouvements grâce aux électrodes qui lui ont été implantées dans le crâne ! « L’implant cérébral transmet l’intention de marcher aux muscles et les stimule, en communiquant via les nerfs, avec une série de 16 électrodes situées sur la moëlle épinière », confie à Capital Henri Lorach, chef du projet « Interface cerveau-moëlle épinière » à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui a contribué à cette prouesse avec le Centre universitaire hospitalier vaudois et le Clinatec, un centre de recherche biomédical implanté sur le site du CEA à Grenoble.

L’avènement du cyborg ? « On n’en est pas encore là, tempère François-Benoît Vialatte, président de l’Institut pour la pratique et l’innovation en psychologie appliquée (Pi-Psy). Car ces implants cérébraux ont encore une durée de vie limitée, ils cessent souvent d’être efficaces après quelques années ». Ce docteur en neurosciences cognitives reconnaît cependant qu’une nouvelle étape est en passe d’être franchie dans la longue quête des « interfaces cerveaux-machine », comme les appellent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces deux entrepreneuses réinventent les portraits de famille
Success story : cette PME du Périgord crée des selles convoitées par les cavaliers du monde entier
Les 20 artistes musicaux les plus écoutés (et vendus) en France sont…
Ce pilote a été obligé de passer par la fenêtre de l'avion pour rentrer dans le cockpit
Croissance : les nuages s'amoncellent sur l’Europe, l’Allemagne tombe en récession