Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 118,46
    +614,64 (+1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,70
    -11,62 (-0,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Il est poursuivi en justice pour avoir rénové son église

Monastère des Augustins à Montagnac/ Facebook

Dans l'Hérault, le propriétaire d'un monastère en ruines est poursuivi par la Drac pour avoir rénové à l'identique le bâtiment inscrit sans permis de construire.

C'est bien connu, le patrimoine français se dégrade d'année en année. C'est notamment le cas des nombreuses églises que compte l'Hexagone. Face à cette situation, des particuliers ont décidé de prendre les choses en main en rénovant des monuments en état de délabrement. À Montagnac (Hérault), Olivier Fury réhabilite depuis douze ans le monastère des Augustins, en ruine. Malheureusement pour lui, les services de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) estiment que les travaux n’ont pas été menés dans les règles, avec à la clé un dépôt de plainte contre le propriétaire, relate Midi Libre le 12 mai.

En 2011, Olivier Fury et sa femme Muriel ont racheté le monastère des Augustins situé à Montagnac avec le projet d'en faire un lieu de vie ouvert au public. Ils ont entrepris de gros travaux de rénovation dans cette ancienne abbaye de moines augustins. Outre la création de chambres, les travaux incluent la restauration de l’ancienne chapelle du couvent des Augustins, chapelle des pénitents érigée au cours du XVIe siècle. Au total, Olivier Fury aura dépensé 360.000 euros pour rénover une partie des bâtiments.

Des travaux qui ne sont pas au goût de la Drac, qui a assigné le malheureux propriétaire en justice, jugeant que la rénovation s'est faite "sans déclaration ou accord préalable". Ce dernier a donc dû comparaître devant le tribunal de Béziers le 16 mai. Devant le juge, Olivier Fury a protesté de sa bonne foi : "On partait d'une ruine. Il aurait fallu demander des centaines (...)

PUBLICITÉ

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Église et pédophilie: la Conférence des évêques de France annonce la création une carte d'identification modernisée des prêtres

Lits superposés en vol : Air New Zealand révèle le prix de ses cabines
Déclaration de biens immobiliers : les solutions pour la remplir sans Internet
Les Etats-Unis enverront en Ukraine des tanks Abrams... sans leurs meilleures technologies
Il rend "dingue" son propriétaire en rognant sur son loyer
Services publics de l'emploi : un rapport dévoile que le modèle français est plus "morcelé" que celui de ses voisins