Marchés français ouverture 7 h 49 min
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1146
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    33 516,70
    +165,69 (+0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    813,93
    -5,57 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     

Vous pourrez bientôt créer votre propre écran Oled souple !

·2 min de lecture

Une mauvaise chute et l’écran Oled d’un smartphone peut devenir illisible et inutilisable. Reste à trouver la bonne pièce pour remplacer cet écran, ce qui n’est pas évident pour certains modèles et surtout, parfois très onéreux. À l’avenir, il pourrait être possible de créer soi-même un nouvel écran de rechange. Des chercheurs de l'Université du Minnesota Twin Cities ont ainsi développé le premier écran Oled flexible entièrement imprimé en 3D.

Pour cela, les chercheurs ont associé deux méthodes d'impression 3D pour générer les six couches nécessaires à la création d’un écran Oled. Il a fallu combiner des électrodes, les encapsuler, générer l’isolant, les interconnexions. Tous ces éléments ont été imprimés par extrusion, c’est-à-dire en appliquant en continu de la matière. Les couches actives ont, quant à elles, été imprimées par pulvérisation avec l’imprimante 3D à température ambiante.

La vidéo en timelapse de l’impression de l’écran Oled. © Université du Minnesota Twin Cities

Une imprimante 3D hors de prix

Le prototype sorti du laboratoire est un carré qui ne mesure 1,5 pouce de large avec une densité de 64 pixels. C’est très peu par rapport à un écran full-HD, dont la résolution est concentrée à 2 millions de pixels. L’écran pèche également un peu en ce qui concerne la luminosité. Mais surtout, à la grande surprise des chercheurs, toutes les diodes sont fonctionnelles. Ceci dit, créer un écran sur mesure à bon prix n'est pas pour tout de suite.

Pour créer leur prototype, les universitaires ont utilisé une imprimante 3D qui coûte près de 100.000 euros. Les prochaines étapes consistent maintenant à augmenter la densité des écrans et à améliorer la luminosité, puis à trouver les moyens de rendre accessible l'impression 3D de ces écrans. Pour les chercheurs qui ont publié leur méthode dans la revue Science Advances, pouvoir créer un tel écran souple avec une imprimante 3D bon marché est quelque chose qui pourrait arriver d'ici quelques années.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles