Marchés français ouverture 2 h 41 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 994,15
    +546,14 (+1,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    27 981,51
    +262,84 (+0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    40 924,23
    -1 464,12 (-3,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 359,43
    -28,48 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

On pourra bientôt consulter un médecin à distance chez Monoprix

·1 min de lecture

Avec ce nouveau service, l'enseigne vient de se mettre à dos le Conseil de l'Ordre des médecins.

Ce sont des cabines d'un nouveau genre qui ont fait leur apparition dans deux magasins Monoprix au sud de Paris et à Troyes. Développées par Tessan Pharma Express, ces petites pièces servent à la téléconsultation médicale. Objectif de l'enseigne : "Faciliter l'accès aux soins" de ses clients, rapportent BFMTV et RTL. Un nouveau service qui s'intègre aux espaces santé des magasins et qui devrait être déployé, d'ici l'été dans huit autres points de vente.

Dans la cabine, les clients disposent d'un fauteuil installé juste devant un écran. La mise en relation avec un médecin prend en moyenne sept minutes. Le patient doit ensuite introduire sa carte vitale dans un lecteur, avant de pouvoir utiliser différents outils mis à sa disposition (tensiomètre, stéthoscope, thermomètre…). "Le médecin va complètement vous guider dans l'usage de l'outillage qui est là pour l'aider à poser le bon diagnostic", explique Maguelone Paré-Harroch, directrice du concept et de l'innovation chez Monoprix, citée par RTL. Par ailleurs, pour cette téléconsultation, aucune avance de frais n'est nécessaire.

>> A lire aussi - Téléconsultations : la prise en charge intégrale devrait être prolongée de deux ans

Si les clients semblent plutôt séduits par cette innovation, l'Ordre des médecins, lui, ne décolère pas. "Il ne peut être accepté qu’un médecin prenne en charge un patient sans possibilité de procéder à un examen clinique chaque fois que cela est souhaitable ; sans aucun ancrage territorial ni aucune connaissance (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Et si vous vous faisiez coiffer chez... Amazon ?
Bourse : 6 actions du CAC 40 à éviter
La Fondation Ikea va faire un don colossal pour réduire les gaz à effet de serre
Coinbase : arrêt des négociations sur les actions à la Bourse de Francfort
Vaccin AstraZeneca : la France veut donner 500.000 doses à l'Afrique