La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 706,39
    -283,43 (-1,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Pourquoi Waze et Google Maps pourraient devenir moins efficaces

Waze

Un changement de réglementation sur les calculs d’itinéraires pourrait nuire à l’efficacité de Waze, Google Maps et autres services de navigation connectés. En effet, un nouveau décret s’apprête à limiter les possibilités de déviation.

Parmi les applications de navigation en ligne, Waze et Google Maps ne cessent de creuser l’écart. Leur botte secrète, c’est une capacité à éviter les bouchons, en calculant des itinéraires bis quasi-immédiatement. Un service que la plupart des GPS embarqués dans les voitures n’offrent pas. Cela fait en effet moins de deux ans que cette fonctionnalité a débarqué, d’abord sur la , grâce à TomTom qui permet un calcul d’itinéraire reporté sur un cloud, avec une connexion 4G du système d’infodivertissement de la voiture. En attendant que cette fonctionnalité ne soit généralisée, les deux applications appartenant à Google gagnent toujours plus d’utilisateurs.

Pour autant, et Google Maps pourrait diminuer. Si l’application permet d’éviter si facilement les bouchons, c’est parce qu’elle disperse le trafic sur des artères secondaires, le plus souvent uniquement connues des locaux. Et cela ne manque pas, dans certains cas, de créer des situations inextricables. Qui ne s’est jamais retrouvé dévié sur une voie résidentielle, complètement submergée par des autos cherchant à éviter un embouteillage? Quand la voie en question est trop étroite pour que deux véhicules se croisent, l’enfer est au tournant.

Plus de contraintes pour les déviations d'itinéraires Waze et Google Maps

Le 3 août 2022, un nouveau décret a été publié au Journal Officiel, pour tenter d’endiguer ce phénomène. Celui-ci vise à clairement encadrer les services de navigation connectée, et la manière dont ils peuvent dérouter leurs utilisateurs. L’article D. 1115-20 du code des transports définit ainsi ce qu’il est possible de faire ou ne pas faire dans le calcul des itinéraires de déviation.

Lire aussi

"Afin de ne pas favoriser l'usage massif des voies secondaires pour du trafic de transit, les autorités de police de la circulation compétentes peuvent qualifier de voie secondaire un tronçon routier non prévu pour accueillir du trafic de transit intensif dans la limite de seuils dont les caractéristiques et les niv[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi