Publicité
La bourse ferme dans 1 h 46 min
  • CAC 40

    7 314,96
    +4,19 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 397,42
    +14,95 (+0,34 %)
     
  • Dow Jones

    35 972,81
    +21,92 (+0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0857
    -0,0037 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    2 057,70
    +0,50 (+0,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    35 297,49
    +635,59 (+1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    793,28
    +1,72 (+0,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,09
    +0,13 (+0,17 %)
     
  • DAX

    16 291,54
    +76,11 (+0,47 %)
     
  • FTSE 100

    7 487,22
    +33,47 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    14 181,67
    -44,55 (-0,31 %)
     
  • S&P 500

    4 562,84
    -4,96 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    33 431,51
    -55,38 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    16 830,30
    -212,58 (-1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2617
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Pourquoi le voyage d'Anne Hidalgo à Tahiti déclenche l'ire de l'opposition

Ameer Alhalbi/Getty Images

Un déplacement à l’autre bout du monde qui a du mal à passer. Ce déplacement est à mettre au crédit d’Anne Hidalgo, la maire de Paris. Selon les informations du Parisien, l’édile s’est envolée le 15 octobre pour la Nouvelle-Calédonie, avec en point d’orgue une visite du cimetière des Communards sur l’île des Pins puisqu’il est financé par la mairie de Paris. Une cérémonie d’hommage y avait lieu, un endroit symbolique pour la maire de Paris qui avait d’ailleurs inauguré en 2021 une allée à Montmartre («île des Pins») rappellent nos confrères, en hommage à la déportation de milliers d’insurgés, dont Louise Michel.

En Nouvelle-Calédonie, l’édile a ensuite rencontré des élus avec sa délégation, composée de six personnes : son directeur et chef de cabinet, ses adjoints Pierre Rabadan (chargé des sports) et Jacques Martial (Outre-mer) ainsi que le délégué général de l’Outre-mer, Pierre Thomas. La délégation devait ensuite prendre l’avion pour se rendre en Polynésie. L’objectif affiché était clair : découvrir les infrastructures pour les Jeux olympiques où doivent se dérouler les épreuves de surf. Puis, selon Le Parisien, l’édile a poursuivi son voyage de manière privée, en rendant visite à sa fille qui vient de s’installer sur une île à 45 minutes de Tahiti. «Anne Hidalgo a prolongé son déplacement par un segment privé, le temps des vacances scolaires», confirme un proche à nos confrères.

Un voyage qui a déclenché l’ire de l’opposition, tous partis confondus. Interrogé, un élu de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Petit coup de froid pour l'emploi salarié au troisième trimestre en France
Petit coup de froid pour l'emploi salarié au troisième trimestre en France
Inflation : les associations alertent sur la hausse considérable du nombre d'enfants qui dorment à la rue en France
Inflation : les associations alertent sur la hausse considérable du nombre d'enfants qui dorment à la rue en France
Approvisionnement, boycott... Les conséquences du conflit israélo-palestinien sur les entreprises de la région