Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 654,35
    +397,24 (+0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,45
    -19,65 (-1,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Pourquoi un voyage au Japon pourrait vous coûter bien plus cher à l'avenir

Bagus Pangestu/Pexels

Vous êtes attiré par la culture japonaise, et vous comptez vous rendre dans le pays du Soleil-Levant dans les prochains mois ? Allez-vous payer plus cher ? Selon les données compilées par La Tribune, plus de 3 millions de personnes étrangères (dont 35 000 Français) ont été accueillies dans le pays au mois de mars. Un nouveau record de touristes de 11% de plus qu’en mars 2019, période avant Covid-19. Une aubaine pour le pays ? Les Japonais ne sont pas lassés par les touristes, mais l’effondrement du yen a rebattu les cartes, décrypte franceinfo. Si, il y a quelques mois, voyager au Japon coûtait très cher, désormais, l’euro a rattrapé son retard. En dix ans, le yen a perdu 40% de sa valeur.

Selon nos confrères, il est facile désormais de déjeuner pour 6 ou 8 euros quand cela était impossible auparavant. Alors, pourquoi ne pas faire payer plus cher les touristes ? C’est la question posée à ses clients par la société Ponta, qui gère des services de cartes de fidélité. Et la réponse est sans appel : pour 6 personnes interrogées sur 10, la mise en place d’un système de double prix serait une bonne solution. Cela pourrait concerner de nombreux domaines, mais surtout les restaurants, les transports (métro) ou les musées. Une sorte de taxe spéciale qui reviendrait à faire payer un prix classique pour les Japonais et le double aux touristes.

De plus en plus de visiteurs au Japon, et pourtant, peu de retombées économiques. Selon franceinfo, le secteur du tourisme ne représente que 2% du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taylor Swift : 10 chiffres sur la fortune de la mégastar bientôt en concert à Paris
Européennes 2024 : faut-il créer un impôt européen pour les plus riches ?
La compagne d’un sénateur victime d’un vol : le préjudice est estimé à 250 000 euros
Taxation des plus riches : Gabriel Attal veut un impôt international sur les hauts revenus
Le bilan des 100 premiers jours de Gabriel Attal, cette start-up va recruter 1 200 CDI à Dunkerque… Le Flash éco du jour