Publicité
La bourse ferme dans 7 h 7 min
  • CAC 40

    8 002,96
    -54,84 (-0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 006,24
    -24,11 (-0,48 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0844
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    2 351,80
    -4,70 (-0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 484,98
    -97,55 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 460,62
    -24,08 (-1,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,49
    +0,66 (+0,83 %)
     
  • DAX

    18 588,87
    -89,00 (-0,48 %)
     
  • FTSE 100

    8 235,77
    -18,41 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 507,52
    -313,64 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2763
    -0,0001 (-0,01 %)
     

La voiture électrique à 100 € devient un mirage

Après plus d’un an sans bouger, le projet du leasing social à 100 € par mois pour une voiture électrique semble enfin en voie d’aboutir en France. Mais, dans quelles conditions ?

En faisant la promesse d’une voiture électrique à 100 € par mois, destinée notamment aux ménages modestes, Emmanuel Macron a peut-être sous-estimé la complexité pour mettre en place cette offre. Dès qu’un ministre doit s’exprimer sur le sujet, la promesse initiale semble s’éloigner un peu plus. Dans le cadre des 100 jours d’apaisement, la Première ministre, Elisabeth Borne, a repris le dossier en main ce 26 avril 2023. Le projet avance de nouveau, cependant il y a du changement dans les termes employés par la Première Ministre : « Nous lancerons dès l’automne une offre de location de véhicules propres à prix accessibles. »

Il n’est donc ici plus question de voitures électriques, mais de « véhicules propres », ce qui peut inclure des modèles hybrides ou même des moteurs thermiques moins émetteurs de CO2. Avec cette annonce, on peut douter que le leasing social aboutisse vraiment à ce qui était promis. Pourquoi est-ce si compliqué à mettre en place ?

Aucun véhicule ne correspond à la promesse initiale de 100 €/mois

Les nouveautés électriques annoncées comme « abordables », autour de 25 000 €, n’arriveront pas avant fin 2024. Or, la mesure doit s’appliquer bien avant. Les modèles comme la Renault 5 ou la Volkswagen ID.2 ne sont donc pas des solutions pour tenir la promesse du gouvernement,

[Lire la suite]