La bourse ferme dans 6 h 19 min
  • CAC 40

    5 813,62
    +30,97 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 694,26
    +24,72 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1878
    -0,0047 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 686,80
    -11,70 (-0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    42 022,72
    -822,30 (-1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,37
    +65,20 (+6,91 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,30
    +0,21 (+0,32 %)
     
  • DAX

    14 047,37
    +126,68 (+0,91 %)
     
  • FTSE 100

    6 620,18
    -10,34 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    28 540,83
    -557,46 (-1,92 %)
     
  • GBP/USD

    1,3833
    +0,0005 (+0,03 %)
     

Pourquoi la visioconférence met-elle notre cerveau K.-O. (et comment riposter) ?

franceinfo
·1 min de lecture

Une réunion d'équipe sur Teams à 10 heures, quatre "conf-calls" avec des clients dans l'après-midi, sans oublier le Skype en famille à 19 heures pour fêter l'anniversaire du petit dernier… Avec la crise sanitaire, la visioconférence s'est imposée dans notre quotidien. Au printemps dernier, elle est même devenue incontournable pour maintenir le lien social dans nos vies confinées.

Mais depuis, les apéros Zoom ont laissé place au phénomène de "Zoom fatigue"*, un sentiment d'épuisement face à l'accumulation de ces réunions virtuelles. Car outre la fatigue visuelle, liée à la fixation prolongée d'un écran, la visioconférence est surtout génératrice de fatigue mentale, explique à franceinfo Nawal Abboub, docteure en sciences cognitives. Et pour cause : une discussion vidéo exige beaucoup plus de concentration qu'un échange en face à face. Mais comment l'expliquer ?

Un manque de signes non verbaux

D'abord, par la difficulté de s'appuyer sur le langage corporel des interlocuteurs. Lorsqu'on est en présence de quelqu'un, un hochement de tête lui indique par exemple que nous l'écoutons. La posture et les gestes peuvent quant à eux traduire notre envie de prendre la parole. Autant de signes non verbaux, souvent inconscients, qui "facilitent la compréhension claire des messages et des intentions lors d'une interaction", mais moins nombreux en visioconférence, analyse pour franceinfo Marie Lacroix, docteure en neurosciences. Difficile en effet de discerner les gestes d'une personne (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi