Marchés français ouverture 5 h
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 672,19
    +661,26 (+2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 436,07
    -52,93 (-0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    27 399,90
    -2 451,54 (-8,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,01
    -64,34 (-7,57 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

Pourquoi Vinted est dans le viseur d'UFC-Que Choisir

·2 min de lecture

Vinted, le site de vente de vêtements d'occasion aux 45 millions de membres prélève des commissions indues selon l'UFC-Que Choisir.

"Tu ne le portes pas, vends-le! Prenez une photo, postez-la et vendez sans frais." ne précise toutefois pas ce qu'il en coûte pour l'acheteur. C'est justement pour dénoncer une "commission soi-disant optionnelle" que l'UFC-Que Choisir a lancé ce 18 mai devant le Tribunal judiciaire de Paris contre le site de vente de vêtements de seconde main.

L'association de consommateurs réclame l'indemnisation des consommateurs bernés par cette "pratique commerciale trompeuse". En cause, la mise en place pour chaque transaction d'une "Protection Acheteurs" que l'UFC-Que Choisir qualifie de "commission déguisée". Pour Luc-Marie Augagneur, avocat associé au cabinet Cornet Vincet Segurel, il s'agit plutôt d'un "surprix qui n'apparaît pas justifié par un service supplémentaire qui excéderait les simples obligations légales".

Lire aussi

Des sommes "colossales"

Par ailleurs, le caractère "optionnel" de cette protection, égale à 5% du prix du produit auquel s'ajoutent 70 centimes d'euros, est contestable. "A aucun moment, il n'est possible de la refuser", pointe Candice Merci, juriste auprès de l'UFC qui estime que les sommes générées par cette facturation indue sont "colossales". Soit "au minimum" 250 millions d'euros, selon les estimations de l'association, qui précise que "ce chiffre est très en-deçà de la réalité".

, la plateforme créée en 2008 par deux jeunes Lituaniens, Justas Janauskas et Milda Mitkutequi. Elle s'est réinventée en 2016 en imputant les frais de transaction à l'acheteur pour attirer un maximum de vendeurs. Une stratégie payante pour le géant lituanien qui compte désormais 45 millions de membres dans le monde et se hisse à la 4e place des sites et applications d'e-commerce les plus consultés en France avec 5 millions de visiteurs quotidiens.

Un marché en pleine expansion

Vinted déclare avoir "déjà apporté des modifications à (la) plateforme à des fins de clarification". Ce qu'atteste l'UFC, qui souligne que "c'est un début d'aller dans le bon sens". "Mais ce n'es[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles