Publicité
La bourse ferme dans 31 min
  • CAC 40

    7 623,08
    -101,24 (-1,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 986,35
    -56,67 (-1,12 %)
     
  • Dow Jones

    40 256,46
    +255,56 (+0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,0921
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    2 429,60
    +8,90 (+0,37 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 867,53
    +2 850,30 (+5,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 310,73
    +41,78 (+3,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,65
    -0,56 (-0,68 %)
     
  • DAX

    18 601,90
    -146,28 (-0,78 %)
     
  • FTSE 100

    8 180,07
    -72,84 (-0,88 %)
     
  • Nasdaq

    18 583,07
    +184,63 (+1,00 %)
     
  • S&P 500

    5 655,23
    +39,88 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 015,94
    -277,44 (-1,52 %)
     
  • GBP/USD

    1,2983
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Pourquoi la venue de Médine aux rentrées d’été de la gauche fait autant polémique ?

© SADAKA EDMOND/SIPA

Le rappeur Médine fait partie des têtes d’affiche des rentrées d’été de la gauche. Une invitation qui fait grincer des dents du côté de la majorité, de la droite et de l’extrême droite. ELLE vous explique pourquoi l’artiste crée la polémique.

L’invitation du rappeur Médine à la rentrée politique de la gauche fait réagir la classe politique. Depuis plusieurs années, l’artiste fait l’objet de nombreuses polémiques, étant régulièrement accusé de faire preuve d’antisémitisme. La figure de ce rappeur de 40 ans fascine à gauche comme elle repousse à droite. Ce qui a mis le feu aux poudres récemment ? Son invitation à être l’une des têtes d’affiche des rentrées politiques d'Europe Écologie Les Verts (EELV) et de La France insoumise (LFI), jeudi 24 et samedi 26 août.

Des accusations d’antisémitisme

Dans les rangs du RN, des Républicains et de Renaissance, les accusations d’islamisme se sont multipliées. « C'est un choix qui est une faute morale », estime l'essayiste Mathieu Slama sur le plateau de BFMTV. D’autant qu’un tweet du rappeur a mis le feu aux poudres, jeudi 10 août. Dans celui-ci, il qualifie l'essayiste Rachel Khan, juive et petite-fille de déporté, de "resKHANpée", en réponse à une attaque de sa part le traitant de « déchet ».

PUBLICITÉ

>> Lire aussi :  « La France veut lutter davantage contre le racisme, l'antisémitisme et les discriminations »

Immédiatement, on dénonce des propos antisémites et on rappelle que le rappeur avait mimé la « quenelle » en 2014. Un geste antisémite popularisé par l'humoriste Dieudonné, qu’il avait regretté dans « Libération ». Le Havrais a précisé qu'il ne faisait « aucune allusion à une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi