La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 688,66
    +196,78 (+0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Pourquoi le Uber chinois est visé par une enquête par Pékin

·1 min de lecture

C'est la dernière offensive en date de Pékin contre un géant de la tech, les autorités chinoises s'étant déjà récemment attaquées à d'autres géants du secteur comme le spécialiste du commerce en ligne Alibaba ou le géant de l'internet Tencent, qu'elle juge trop puissants. C'est désormais au tour de l'Uber chinois, Didi, de passer à la casserole du gouvernement.

"Le bureau d'investigation pour la cybersécurité mène une enquête contre Didi, pour prévenir de risques sur la sécurité de données nationales, garantir la sécurité nationale et protéger l'intérêt du public", a déclaré le gendarme chinois du secteur, dans une déclaration en ligne.

L'Autorité de surveillance n'a pas précisé quelle était la nature des risques pour la sécurité nationale posés par Didi. Mais, elle a indiqué qu'il n'était plus possible pour les nouveaux utilisateurs de s'enregistrer afin de bénéficier des services de Didi pendant la période d'enquête. De son côté, Didi a déclaré aux médias chinois qu'il "collaborerait activement" avec les enquêteurs.

Après une séance euphorique jeudi à Wall Street au lendemain de son introduction en Bourse, l'application chinoise de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) Didi Chuxing abandonnait vendredi matin 7,56% à 15,16 dollars, suite à l'annonce de l'enquête de Pékin.

A lire aussi - La valeur du jour à Wall Street DIDI, le géant chinois du VTC, va faire son entrée à Wall Street aujourd’hui

Fondé en 2012 par Cheng Wei, un ancien cadre du géant chinois du commerce en ligne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour protester contre le sous-effectif, des magasins Monoprix se mettent en grève
Lagardère vend à Paris le fonds de commerce du Bataclan
RTE lance un réseau de stockage d'électricité piloté par robots, première mondiale
Le n°1 de Mitsubishi Electric tire sa révérence, après un scandale qui risque d'"endommager considérablement la confiance dans l'industrie du Japon"
Le gain faramineux du plus grand fonds de pension du monde

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles