La bourse est fermée

Pourquoi Thermomix ne change (presque) rien à sa recette

Après Paris il y a deux ans, Vorwerk, la maison mère allemande de ­Thermomix, a inauguré fin novembre un second magasin à Marseille. Située dans le centre commercial des Terrasses du Port, la boutique ­accueillait pour l'­occasion ­Sébastien ­Richard, ­ex-chef étoilé et ambassadeur ­régional de ­Thermomix. Comme ses confrères, Éric Guerin, ­Nicolas Gautier ou ­encore Christophe ­Aribert, il cuisine en s'aidant du célèbre robot culinaire. Ce jour-là, il réalise quelques recettes qui épatent la galerie.

Lire aussi -Pourquoi les chaussures Scheer sont si chères

Un argument de poids pour la société, qui a fait de la France son deuxième marché après l'Allemagne et qui affronte une explosion de la concurrence. Kenwood, Magimix, Moulinex, Silvercrest, Arthur Martin… La liste des challengers ne cesse de s'allonger. Longtemps seul sur ce segment, le leader des robots depuis 1971 encaisse. La marque a cessé de communiquer les chiffres de ses ventes, mais la baisse est estimée à 15% en 2017 et 10% en 2018.

Lidl a lancé Monsieur Cuisine Plus, un appareil équivalent au Thermomix mais cinq fois moins cher

Tant que ses adversaires chassaient sur le terrain des appareils premium, Thermomix n'en prenait pas ombrage. Les ennuis ont réellement commencé lorsque le hard discounter Lidl a lancé Monsieur Cuisine Plus, un appareil équivalent mais cinq fois moins cher, à 249 euros, contre 1.299 euros pour Vorwerk. En juin, la dernière version du Lidl, Monsieur Cuisine Connect, a même connu une rupture...


Lire la suite sur LeJDD