Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0093
    -0,0087 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 134,00
    -127,40 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,74
    +1,01 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Pourquoi Tesla a bridé l’autonomie d’une Model S pour forcer un client à payer une facture

Le système de mise à jour logicielle à distance des Tesla est l’un des gros atouts de la marque qui s’en sert pour introduire régulièrement de nouvelles fonctionnalités, en activant des composants matériels préinstallés en usine.

Mais il arrive également que le constructeur y ait recours pour brider ses voitures. C’est la mésaventure que rapporte Electrek à propos du propriétaire d’une Tesla Model S qui a vu l’autonomie de sa voiture électrique réduite avant que ne lui soit présentée une facture de 4 500 dollars.

Pour comprendre la raison de cette intervention, il faut savoir qu’au début de la commercialisation de la Model S, Tesla utilisait un pack de batterie dont la capacité était verrouillée par voie logicielle. Cela offrait la possibilité d’étendre l’autonomie du véhicule après coup et moyennant finance. Tesla évitait ainsi d’avoir à produire différentes versions de la Model S. Cette pratique a été abandonnée, mais le SAV de la marque continue d’y recourir pour les remplacements sous garantie de packs de batteries de certaines capacités qu'elle ne produit plus.

Dans l’affaire dont il est question, le propriétaire a acheté une Model S 90 kWh d’occasion qui était auparavant une Model S 60 kWh. La mise à jour pour augmenter l’autonomie avait été effectuée de façon tout à fait officielle et légale.

Bronca sur les réseaux sociaux

Ce client s'est récemment rendu dans un centre de service Tesla pour effectuer une mise à niveau de sa connexion Internet. Au sortir de cette intervention, il a appris que les techniciens avaient procédé à une mise à jour qui rognait l’autonomie de 128 km et qu’il lui faudrait payer l’équivalent de 4 432€ pour retrouver sa configuration initiale.

Face à la fin de non-recevoir de Tesla, il a sollicité Jason Hughes, un spécialiste du hacking de Tesla, pour l’aider à casser ce bridage. Mais impossible pour lui d’intervenir sous peine de créer d’autres problèmes. En revanche, il a révélé l’affaire sur les réseaux sociaux. La nouvelle s’est...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles