La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    41 719,89
    -9 009,32 (-17,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Pourquoi le taux de réussite en licence s'améliore malgré les confinements

·2 min de lecture

D’après une note du ministère de l’Enseignement supérieur, 54% des étudiants en première année de licence ont réussi leur année en 2020. Soit 8% de plus en un an, malgré les confinements.

D’après une note du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, . “À la session 2020, dans le contexte de la crise sanitaire, la réussite en 1ère année de licence a été plus élevée que les années précédentes. En effet, le taux de passage en L2 des néo-bacheliers inscrits en L1 à la rentrée 2019 est de 53,5% ; il est supérieur de 8 points à celui de la cohorte 2018 et de près de 10 points à celui de la cohorte 2017”, écrit le ministère dans sa note. Confinés au plus fort de l’épidémie, les élèves auraient ainsi réussi leurs examens, . “Il y a eu un fort sentiment de décrochage, explique Mélanie Luce, présidente de l'Union nationale des étudiants de France (Unef). Le premier confinement a été vécu en apnée par les étudiants.” 

"Il n'y a pas eu de décrochage"

Ce sentiment de décrochage, le vice-président de la Conférence des présidents d'université le conteste. "Il n'y a pas eu de décrochage scolaire durant le confinement. Nous avions fait une , les résultats se sont maintenus." La présidente de l'Unef rappelle que les seuls résultats ne sont pas l'unique facteur à prendre en compte. “Certains étudiants ne pouvaient pas assister aux cours, ou n’en avaient plus l’envie. Mais ils ont fourni des efforts supplémentaires pour réussir leurs examens.” Ces efforts, s’ils n’étaient pas suffisants, pouvaient parfois être compensés par de meilleurs résultats durant le premier semestre en présentiel, en 2019. Les universités ont également pris les mesures nécessaires pour assurer cette réussite: “Avec les associations et nos partenaires, nous avons accompagné les étudiants durant ces temps difficiles, explique Guillaume Gellé, vice-président de la Conférence des présidents d’université. Des ordinateurs et des clés 4G ont été distribués à ceux qui en avaient besoin, les professeurs se sont adaptés et des mesures ont été prises pour lutter contre la précarité.” Un accompagnement, "arrivé sur le tard", que salue cependant la présidente de l'Unef: "Certa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

VIDÉO - Peut-on venir à bout de la procrastination ?

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles