La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 991,54
    -282,33 (-0,93 %)
     
  • Nasdaq

    11 108,26
    -40,38 (-0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9810
    -0,0075 (-0,76 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 497,13
    -231,83 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,24
    -5,88 (-1,27 %)
     
  • S&P 500

    3 755,84
    -27,44 (-0,73 %)
     

Pourquoi y a-t-il des orages après les vagues de chaleur ?

Après une canicule ou un épisode de forte chaleur, on assiste bien souvent à un orage. L’air chaud n’y est pas pour rien dans le processus, lorsqu’il est associé à de l’humidité.

Après le weekend prolongé du 15 août 2022, la France est sortie d’une longue semaine de très forte chaleur — pour la quatrième fois au fil d’un été 2022 historiquement sec. Le thermomètre mirobolant a laissé place à des pluies, mais également à des orages.

La succession des deux phénomènes est assez courante : comme vous l’avez sans doute remarqué, à chaque épisode caniculaire, l’issue est (fréquemment) un violent orage. Comment s’explique ce lien ?

Confrontation électrique

L’été est souvent le théâtre d’orages, et la possibilité s’accroît encore davantage après un épisode caniculaire. La raison est simple : il faut une masse d’air chaude pour former un orage. Mais attention, il faut aussi de l’humidité dans l’équation (sinon il y aurait aussi des orages tous les jours dans les déserts).

foudre_eclair_orage
foudre_eclair_orage

Lors d’une forte chaleur associée à de l’humidité, l’air se réchauffe. Or, un air chaud monte rapidement dans l’atmosphère. S’il est aussi humide, il va se condenser en gouttelettes d’eau durant cette ascension. Cet air chaud contenant des gouttelettes entre en contact avec les froides températures en altitude.

[Lire la suite]