La bourse ferme dans 7 h 9 min
  • CAC 40

    6 422,23
    -147,96 (-2,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 044,14
    -86,70 (-2,10 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1715
    -0,0016 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 754,30
    +2,90 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    38 344,94
    -3 059,17 (-7,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 117,81
    -107,72 (-8,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,05
    -0,92 (-1,28 %)
     
  • DAX

    15 173,58
    -316,59 (-2,04 %)
     
  • FTSE 100

    6 868,74
    -94,90 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,69
    -821,07 (-3,29 %)
     
  • GBP/USD

    1,3666
    -0,0071 (-0,52 %)
     

Pourquoi le télétravail a rendu les "chief happiness officers" encore plus indispensables

·1 min de lecture

Au printemps 2020, quand le couperet du premier confinement est tombé, Alexis Dutheil a traversé un moment d'effroi. Comment ce chief happiness officer (CHO), qui gérait au quotidien le bien-être des quelque 300 salariés de MV Group, un réseau d'agences conseil en stratégie digitale, allait-il réinventer son job à distance, comme l'en priait son patron, Olivier Méril, fondateur de la boîte ? On a beaucoup brocardé le CHO, littéralement le «chef du bonheur en entreprise», poste qui a émergé il y a une quinzaine d'années dans les start-up de la Silicon Valley, à commencer par Google et Zappos. La polémique s'est focalisée sur la notion de bonheur au travail. Etait-ce à l'entreprise de rendre ses salariés heureux ?

De nombreuses erreurs de casting, en particulier en France, ont ensuite contribué à réduire la fonction au rôle de «gentil animateur» chargé de la convivialité, à coups de petits-déjeuners, afterworks et autres événements festifs. «On a trop souvent confié la mission à des stagiaires», se désole ainsi Alexandre Jost, fondateur du think tank La Fabrique Spinoza. Pourtant, la crise sanitaire est venue éclairer d'un nouveau jour cette profession qu'exerceraient quelque 500 personnes dans notre pays, selon les estimations de l’expert Arnaud Collery, ex-CHO lui-même et auteur de Mister Happiness, un chief happiness officer vous livre ses secrets pour vous réinventer (Larousse).

Loin de remiser les CHO au placard, la crise, en affirmant plus que jamais le besoin de relation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Télétravail : que faire si mes collaborateurs rechignent à revenir au bureau ?
Fonction publique : voici à partir de quand l’indemnité de télétravail sera versée
Salaires : au Royaume-Uni, les femmes gagnent 4 fois moins que les hommes dans les conseils d'administration
Télétravail obligatoire, liberté renforcée… les scénarios à l’étude pour septembre en entreprise
Pourquoi c’est le bon moment pour demander une augmentation de salaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles