La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 862,98
    -115,90 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Pourquoi les SUV, Renault Captur et Peugeot 2008 en tête, rattrapent les berlines

Challenges - N. Meunier

Les SUV s'arrogent 45% du marché auto français. Ils rattrapent les berlines (47%) et devraient bientôt les dépasser. En tête: des petits véhicules, très loin du fantasme des gros 4x4 cher aux anti-voitures.

Vont-ils dépasser les berlines et devenir le type de carrosserie le plus populaire en France? Probablement. Ces faux 4x4 représentent déjà 45% des immatriculations totales de véhicules (sur dix mois), contre 47% pour les berlines. L’écart se réduit. Il était encore de quatre points voilà un an. En 2015, ces SUV tant décriés n’occupaient que 25% du marché français. Il s’en arrogeaient moins de 10% en 2010. C’est dire l’engouement des automobilistes. Les activistes anti-voitures ont beau s’acharner. Rien n’y fait ! Les SUV représentent près de 40% des ventes de Renault et Stellantis en Europe, 60% de celles de Ford et Hyundai, 72% des immatriculations de Nissan.

Position de conduite très appréciée

Mais pourquoi ces engins sont-ils tellement prisés? Tout d’abord, ils ont l’avantage d’une position de conduite (un peu) surélevée, très appréciée notamment selon les études par la clientèle féminine mais aussi les automobilistes âgés car l’accès à bord et la sortie en sont facilités. La position haute permet aussi de mieux voir et ces carrosseries surélevées apportent un sentiment de sécurité supérieur. Ces SUV apportent ensuite une fonctionnalité proche des anciens monospaces, lesquels ne représentent plus que 1% du marché, avec de fortes aptitudes familiales, sous des lignes censément moins utilitaires. Polyvalence et fonctionnalité sont nettement meilleures que sur une berline classique.

Mais, ces SUV, dont l'appellation anglo-saxonne (véhicules utilitaires de sport) ne veut rien dire, doivent tout autant leur succès à leur apparence. Les carrosseries plus ou moins grimées en baroudeuses avec des pare-chocs souvent renforcés et des protections en plastique flattent l’ego des propriétaires. Plus les automobilistes sont urbanisés et contraints à des restrictions de circulation, plus ils veulent jouer les pseudo-campagnards aventuriers, avec en toile de fond l’image mythique d’une Jeep ou d’un Land Rover évoquant liberté, nature et grands espaces.

Gros SUV? pas du tout!

[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi