Marchés français ouverture 8 h 15 min
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1347
    +0,0017 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    24 127,85
    +15,07 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    36 911,54
    -785,79 (-2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    992,24
    -2,50 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Pourquoi le succès des SUV n’est pas près de s’éteindre

·2 min de lecture

Bien que décriés, les SUV continuent de voir leurs ventes progresser. Et leur succès devrait s’amplifier dans les années à venir, selon Flavien Neuvy, directeur de l’Observatoire Cetelem de l’Automobile.

"Personne n’avait anticipé un tel succès", reconnaît Flavien Neuvy, directeur de l’Observatoire Cetelem de l’Automobile, lors de la présentation annuelle de son rapport d’enquête. Les chiffres sont criants : d’après les données de C-Ways, les SUV, qui ne représentaient en 2010 qu’un peu plus de 10 % des ventes, comptent aujourd’hui pour le tiers, au point de presque atteindre la part de marché des berlines. Si ces dernières ont tendance à voir leur popularité s’éroder face aux SUV, c’est un autre type de carrosserie qui a le plus souffert. Les monospaces ont en effet quasiment disparu, alors que les breaks ont beaucoup moins souffert.

Les raisons d’acheter un SUV sont nombreuses, et le désaveu des monospaces éclaire sur les causes principales: il s’agit là de véhicules familiaux, qui maximisent l’espace intérieur en redressant la position des occupants. Certains modèles, à l’image des Peugeot 5008, Citroën C5 Aircross ou encore Mercedes-Benz GLA vont jusqu’à offrir une modularité similaire à celle des monospaces. "Les trois raisons principales d’achat d’une voiture sont le prix, la qualité et le design", rappelle Flavien Neuvy. L’étude de Cetelem réalisée en collaboration avec Harris Interactive révèle que, au niveau mondial, 72 % des répondants considèrent que les SUV offre un bon rapport qualité/prix. La conclusion est simple: les SUV offrent les mêmes services que les monospaces, au même prix, mais dans une enveloppe plus sexy.

Un acharnement injuste sur les SUV

Pourtant, auxquels les monospaces n’ont pas eu droit avant eux. Pas de quoi réfréner pour autant les acheteurs. Si, en moyenne au niveau mondial, les critiques sont justifiées pour 50 % des possesseurs de SUV et 66 % des non-possesseurs de SUV (respectivement 42 % et 70 % en France), la plupart des sondés estiment que ce n’est pas pire qu’un autre type de véhicule. Au niveau mondial, seuls 23 % des possesseurs de SUV et 36 % des non-possesseurs estiment que ce type de modèles est plus polluant (respectiv[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles